30 novembre 2022 - 17:18 |

Chronique Énergies renouvelables en Afrique de l'Ouest au 30 novembre 2022

 

Cette semaine plusieurs intiatives pour développer les énergies renouvelables en Afrique ont bénéficié de financement et investissement. Et puis nous irons aussi au Nigéria et au Togo.

AFRIQUE

Le Sustainable Energy Fund for Africa (SEFA), le fonds spécial multidonateurs géré par la Banque africaine de développement (BAD), a obtenu une nouvelle injection de $64 millions de subventions de  la Norwegian Agency for Development Cooperation (NORAD) et de la Global Energy Alliance for People and Planet (GEAPP).

Le SEFA fournit des financements concessionnels pour débloquer les investissements du secteur privé dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

 

BioLite a bénéficié d’un financement par emprunt de $5,3 millions pour soutenir sa croissance sur les marchés émergents. L'investissement a impliqué  un partenariat avec Facility of Energy Inclusion’s Off-Grid Energy Access Fund (“FEI-OGEF”) dans le cadre d'un syndicat organisé par Lion's Head Global Partners.

BioLite est l'un des principaux fabricants de systèmes solaires domestiques (SHS), d'appareils et de cuisinières à énergie solaire, distribués dans plus de 20 pays en Afrique subsaharienne.

 

Le fournisseur d’énergie solaire Solarise Africa, basée à Sandton en Afrique du Sud, a bénéficié d’une facilité de $33 4 millions obtenue dans le cadre d’une transaction arrangée par la Facilité pour l’inclusion énergétique (FEI), un mécanisme de financement des énergies renouvelables mis en place par la Banque africaine de développement (BAD) et géré par Lion’s Head Asset Management. C’est la première transaction de FEI  sur le marché solaire commercial et industriel en Afrique. FEI fournira $21,4 millions,  Oikocredit  $7millions et le fonds AfricaGoGreen Fund (AGG) 5 millions $.

Avec ce financement Solarise Africa va d étendre son portefeuille au Kenya et se développer sur d’autres pays africains.

 

African Infrastructure Investment Managers (AIIM ) va  fournir un financement initial en fonds propres pouvant atteindre $90 millions pour soutenir la création d'une nouvelle plateforme d'énergie renouvelable NOA Group Holdings Ltd  qui donnera des solutions énergétiques nettes zéro pour l'Afrique. La transaction sera financée par une combinaison de fonds propres fournis par le fonds sud-africain IDEAS d'AIIM et la dernière version du fonds d'investissement panafricain AIIM libellé en USD, AIIF4.

NOA vise à développer, financer et exploiter un portefeuille de plus de 1 GW d'actifs d'énergie renouvelable au fil du temps. Le financement initial sera utilisé pour conclure la construction des projets existants et réaliser la clôture financière de projets s'élevant à près de 100 MW.

NIGÉRIA

L'Agence nigériane d'électrification rurale (REA) et  l’un des principaux développeurs mondiaux de projets de réduction des gaz à effet de serre (GES), CarbonAi, ont signe un protocole d'accord pour identifier, développer et financer des petits projets d'énergie solaire dans les communautés mal desservies du Nigeria. Les projets seront financés par le produit des crédits carbone générés par des projets de capture de gaz de torche financés et développés par CarbonAi au Nigeria.

L’agence d’excution du gouvernemnt fédéral, la REA administre notamment le Fonds d'électrification rurale (REF) et met en œuvre le Projet d'électrification du Nigeria (NEP). Elle a obtenu un financement de $350 millions de la Banque mondiale et $200 millions de la Banque africaine de développement pour le financement du projet d'électrification du Nigeria, et $11 millions supplémentaires pour le financement du projet d'électrification rurale. En trois ans, 52 MW d’électricité solaire ont été mise en place dans les zones rurales pour 241,8 milliards de naira, selon REA.

TOGO

La société d’énergies renouvelables basée à Dubaï, AMEA Power, va étendre la capacité de la centrale solaire Sheikh Mohamed Bin Zayed au Togo qui passera de 50 mégawatts à 70 avec l’ajout d’un système de stockage de batteries pour répondre à la demande d'électricité la nuit. L’extension, d’un coût de $25 millions,  sera financé par l'Office des exportations d'Abu Dhabi (ADEX), créé par le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement (ADFD),

Situé dans le village de Blitta, le projet alimentera plus de 222 000 foyers et comprendra un système de stockage d'énergie par batterie de 4WMh.

La centrale de Blitta, réalisé déjà par AMEA Power, a démarré en juin 2021.


 

Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Oui

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +