30 décembre 2009 - 00:00 |

La Chronique Matières du Jeudi

Le café et le cacao terminent l’année en baisse

(30/12/09)

Cacao. Les marchés mondiaux du cacao ont enregistré une correction à la baisse il y a une dizaine de jours et terminent donc l’année 2009 quelque peu en retrait. A Londres, le marché est passé d’un plus haut de £ 2350 la tonne à £ 2240, niveau autour duquel il s’est stabilisé. La correction est avant tout technique, les fonds d’investissement ayant pris leurs bénéfices.
Ceci ne remet donc pas en cause la tendance lourde du marché qui demeure haussière avec un déficit attendu cette année de quelque 250 000 t. En outre, prochainement, on s’attend en Afrique de l’Ouest à ce que se lève le vent de l’Harmattan qui a un effet desséchant sur les récoltes.

Café. Les marchés de l’Arabica comme du Robusta sont à la fois calmes en cette période d’entre deux fêtes, avec des prix en baisse. L’essentiel de l’activité se trouve sur le marché spot, une caractéristique qui devrait perdurer. A noter dans l’actualité des rumeurs persistantes d’importantes défaillances parmi les exportateurs vietnamiens.
« 2009 devrait rester dans les anales car le marché du café est en pleine mutation », souligne un trader parisien qui considère que les perspectives sont de ce fait « complexes ». Les couvertures sont de plus en plus rapprochées ; les industriels ne parviennent à prévoir ni leur prix, ni leur disponibilités ; les producteurs ne négocient guère leur prix, ne lâchant leurs marchandises uniquement si le prix demandé est accepté ; le rôle des négociants continue de se fragiliser et ce d’autant plus avec la crise financière mondiale. Ce qui s’est passé en Colombie (voir nos précédentes chroniques) cette année a été très révélateur des nouvelles caractéristiques du marché qui se dessinent. Une mutation qui n’inquiète guère l’industrie européenne car quelque 300 000 t seraient en entrepôts dans l’UE.

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +