31 janvier 2019 - 11:05 |

Le groupe Hi-Limit relance l’industrie sucrière de Komenda au Ghana

Le groupe ghanéen Hi-Limit Group va relancer l’industrie sucrière de Komenda au Ghana en sommeil depuis deux ans. Un accord a été signé entre Hi Limit et le ministère du Commerce et de l’industrie.

Inaugurée en mai 2016 par le précédent président, John Mahama, l’industrie sucrière de Komenda pourrait être assimilée à un « éléphant blanc ». Financée par un prêt de la banque indienne l’Exim Bank pour $35 millions, l’usine, d’une capacité de 300 000 tonnes par an, s’est arrêtée quelques semaines après son inauguration. En cause principalement l’insuffisance de matières premières, la canne à sucre, mais aussi un manque de fonds de roulement.

Dés novembre 2017, le nouveau gouvernement s’est attelé à relancer les activités de l’usine, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo affirmant la nécessité de rechercher un investisseur. C’est donc chose faite avec le groupe Hi-Limit qui devrait investir $78 millions pour relancer l’usine et la culture de la canne à sucre selon une déclaration de son directeur général, Emmanuel Larbi à GNA. « Nous allons employer environ 23 000 jeunes qui cultiveront la variété de canne à sucre B41227 en utilisant une technologie d'irrigation qui garantira un approvisionnement tout au long de l'année » a affirmé le directeur.

L’objectif est de produire 350 000 tonnes de sucre par an. Les besoins annuels en sucre étaient estimés à 375 000 tonnes en 2016 pour un coût d’importation de $200 millions.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +