31 mars 2017 - 17:30 |

La Côte d'Ivoire déclare la guerre à la mouche des manguiers

La lutte contre les mouches de fruits, notamment de mangues, est d'importance nationale en Côte d'Ivoire.  Car "avec 32 628 tonnes (t) produites en 2016, contre 10 179 t en 2011, la mangue est devenue le troisième fruit exporté par la Côte d’Ivoire après l’ananas et la banane", a-t-il été rappelé en Conseil des ministres mercredi.

Or, "la campagne d’exportation des mangues qui se déroule sur la période de mi-mars à fin juin se réduit de plus en plus en raison de la pullulation des mouches des fruits dès le début de la saison pluvieuse", a-t-il été noté par le ministère de l'Agriculture.

D'où la décision du gouvernement ivoirien d'ouvrir une ligne budgétaire annuelle au ministère de l’Agriculture et du développement rural pour lutter contre cette agression, cette ligne représentant "la contrepartie à la charge de l’Etat de Côte d’Ivoire du financement effectué par la Cedeao dans le cadre de lutte contre les mouches des fruits."

Mais dans l'immédiat, il a été décidé que le Conseil du coton et de l’anacarde préfinancerait "l’achat en urgence de 50 000 litres de Success Appat d’un coût de FCFA 425 000 000, au titre de la campagne mangue 2017."

Le "Success Appat" est un mélange comprenant des substances alimentaires et un insecticide naturel à base de spinosad susceptible d’attirer et de tuer les mouches des fruits.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +