31 mars 2021 - 17:35 |

Cargill quitte le négoce du sucre

Le négoce du sucre ne fait plus recette auprès du quatuor du négoce agricole international ABCD (ADM, Bunge, Cargill et Dreyfus).

Dernier en date à quitter son activité dans le sucre, l’américain Cargill. Il a cédé sa participation de 50% dans  Alvean  au brésilien Copersucar pour un montant non divulgué. La co-entrerpise Alvean, créée en 2014 détenue à part égale par Cargill et Copersucar, est maintenant  aux mains du plus grand négociant mondial en sucre qui transporte environ 12 millions de tonnes de sucre par an, soit environ 20% du commerce mondial.

L'accord soit encore passé l’étape de l'approbation de l'agence antitrust brésilienne CADE.

En se désengageant d’Alvean, Cargill a indiqué qu’il se concentrerait sur ses activités principales dans le secteur de l'alimentation et de l'agriculture. Mais, il a précisé qu'il resterait actif dans le négoce de certaines matières premières et continuerait de fournir des ingrédients à base de sucre à ses clients au Brésil, au Mexique et aux États-Unis.

Copersucar est responsable de la vente de sucre et d'éthanol produits par des dizaines d'usines associées au Brésil. La société contrôle également le négociant et distributeur d'éthanol basé aux États-Unis, Eco-Energy.

Un commerce du sucre qui est de plus dans les mains du géant du sucre, le Brésil, premier producteur et exportateur mondial. En effet, en février dernier, un autre géant du négoce mondial, Louis Dreyfus Company (LDC), cédait sa filiale brésilienne du sucre et d’éthanol, Biosev SA au brésilien Raizen (Lire :. Louis Dreyfus cède son unité sucre et éthanol Biosev au brésilien Raizen).

Un négoce du sucre qui se consolide après une période de d’offre excédentaire et de prix bas et où de nombreuses sociétés ont disparu et/ou fusionné, souligne un broker dans le sucre.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +