31 mai 2013 - 00:00 |

La Chronique Matières du Jeudi

Les matières premières agricoles glissent vers le bas


(30/05/2012)

CACAO. La faiblesse de la livre sterling face au dollar pèse sur les cours du cacao. Quant à la situation dans les pays producteurs, les arrivages en Côte d’Ivoire ont atteint 1 220 000 t au 26 mai et ce depuis le démarrage de la campagne en octobre, en hausse par rapport aux 1 154 000 t à même époque l’année dernière.

CAFE. La perspective d’une production caféière massive au Brésil a continué à peser sur les cours de l’Arabica, ces derniers tombant à des niveaux qui n’avaient plus été enregistrés depuis des années, à $ 1,2520 la livre à New York hier, ce qui ne s’était plus vu depuis septembre 2009. Les pluies actuelles au Brésil favorisent encore un peu plus l’évolution de la production.
Le Robusta a également baissé, touchant $ 1 869 la tonne à Londres hier, son plus bas depuis décembre 2012. Là, c’est le Vietnam et l’incertitude des chiffres de production et d’exportation qui pèsent sur le marché.

CAOUTCHOUC L’appréciation du yen face au dollar a entraîné des ventes et la baisse des cours de 3,9% à 257 yens ($2,55) le kilo, soit son niveau le plus bas depuis le 7 mai. Un analyste chez Reuters, Clyde Russell, estime que les prix du caoutchouc naturel en Asie devaient probablement continuer à décliner et se situe à un niveau plus bas qu’en 2012 après que les principaux producteurs ont abandonné leur politique de restriction des exportations et ceci dans un contexte de stocks qui demeurent à des niveaux historiques.

COTON La baisse des prix du coton se poursuit, avec une huitième séance consécutive de baisse, approchant la barre symbolique des 80 cents la livre. Jeudi l’échéance juillet clôturait à 80,13 cents. Les investisseurs liquident leur position longue, les stocks pèsent, les stocks certifiés demeurent élevés à plus de 500 000 balles selon l’ICE, ….et l’ensemble des marchés sont orientés à la baisse, le coton suit également.
Le Mali, contrairement à plusieurs pays de la Zone Franc, a maintenu son prix d’achat du coton au même niveau que la campagne précédente, soit FCFA 25 le kilo pour le premier choix. Les objectifs pour 2013/2014 sont une production de coton de 522 000 tonnes et de 7 millions de tonnes de céréales.

HUILE DE PALME Après plusieurs jours de hausse et un plus haut de deux mois atteint hier, les cours de l’huile de palme se sont repliés jeudi à la suite d’une correction technique et des prises de bénéfice. La morosité des autres marchés et la faiblesse de la demande pour les matières premières ont également pesé sur le marché. Les cours ont clôturé à 2 372 ringgits la tonne, en baisse de 1,1%. La hausse des cours était impulsée par la reprise attendue de la demande en Inde, au Pakistan et dans les pays du Moyen-Orient dans la perspective du Ramadan en juillet avec une offre plus réduite ce qui devrait conduire à la baisse des stocks en Malaisie.

RIZ Le Vietnam pourrait stocker 1 million de tonnes de riz usiné, soit environ 1/5 ème la récolte actuelle du Delta du Mékong, afin de soutenir les prix qui ont chuté à un plus bas de plus de 2 ans, selon une déclaration du vice Premier ministre, Hoang Trung. Il a précisé que la Vietnma Food Association se coordonnera avec les gouvernements provinciaux du Delta pour attribuer des quotas d’achats pour les entreprises alimentaires. Cette semaine les prix du Viet 5% de brisure a reculé à $ 370-$375 la tonne contre $370-$380 la semaine dernière. Même mouvement de baisse en Thaïlande, le Thaï 5% de brisure perdant $10 la tonne à $540. Les exportateurs qui avaient revu à la baisse le niveau des exportations à 6 millions de tonnes début mai anticipent une nouvelle baisse. ”Nous prévoyons de réviser les prévisions à nouveau au milieu de l’année car la situation a changé, des facteurs plus négatifs arrivent », a déclaré Korbsook Iamsuri, président de l’association.

SUCRE. C’est encore le Brésil et la perspective d’une immense récolte de canne dans les régions du centre et du Sud qui ont pesé sur les cours. En outre, l’affaiblissement de la monnaie brésilienne, le real, a incité les producteurs brésiliens à vendre du sucre dont les cours sont libellés en dollars.

THÉ Le prix moyen aux ventes aux enchères de Mombassa, mardi, est stable à $3,27 le kilo pour un Broken Pekoe Ones. Les Best Broken Pekoe Ones (BP1) se sont vendues en moyenne à $2,90-$3,65 le kilo contre 3,02-$3,51 précédemment, selon le rapport de marché d’Africa Tea Brokers (ATB) et le Best Pekoe Fanning Ones (PF1) à $ 2,50-$2,94 le kilo contre $2,82-3,24,.
 Ont été offerts à la vente 137 946 paquets dont 22,66% sont demeurés invendus, contre 150 679 paquets et 17,65% invendus aux ventes précédentes. Les acheteurs du Pakistan, du Yémen et d’autres pays du Moyen-Orient ont été les plus actifs.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +