31 juillet 2020 - 16:40 |

Au Nigeria, les pelures de manioc comme solution à l’électrification rurale ?

Un consortium d’entreprises et d’organisations se rassemble pour valoriser les déchets issus de la transformation de manioc des zones rurales du Nigeria dans le but d’utiliser les pelures pour produire de l’électricité dans les zones rurales, souligne Afrik21.

Le consortium est composé de PyroGenesys, une entreprise anglaise basée à Birmingham, spécialisée dans la production d’électricité à partir de déchets. Elle travaille sur cette valorisation des déchets de manioc avec la Fondation africaine pour la technologie agricole (AATF), Mobinet, Babban Gona Farmer Services, ICMEA-UK et Koolmill Systems, ainsi que des chercheurs de l’Université de Leicester.

La production annuelle de manioc au Nigeria est estimée à 40 millions de tonnes (Mt), n°1 du continent africain. La technologie, nommée PyroPower, consiste à créer des briquettes à base de déchets de manioc qui seront ensuite brulées. La chaleur de la combustion est une source d’énergie captée pour la production d’électricité.

Ce projet est déjà mis en œuvre dans divers Etats de la Fédération (Osun, Oyo, Ogun, Edo et Delta). Il est prévu qu’il s’étende à d’autres Etats et d’autres pays du continent. Le consortium vouloir installer 100 systèmes commerciaux de production d’électricité propre et peu couteuse au cours des deux prochaines années. Il vendrait l’électricité via le paiement mobile Simpays de l’opérateur Mobinet.

L’année dernière, au cours d’une interview de CommodAfrica avec Tunde Solaja, PDG de Crest Agro Poducts, ce dernier soulignait que le Nigeria, premier producteur mondial de manioc, dispose d’une production élevée mais des rendements très faibles qui s’élèvent à 12 tonnes par hectares, contre 25 / ha dans d’autres pays (Lire : Tunde Solaja : « Plus de 50% du manioc au Nigeria est gaspillé »). Au début du mois de juillet, CommodAfrica faisait part des programmes BASIC I et de la mise en œuvre de BASIC II destiné à fournir aux agriculteurs des variété de manioc de meilleure qualité et dont les rendements sont plus importants (Lire : Nouvelle impulsion pour des semences de manioc plus durables au Nigeria). Des améliorations dans la production qui ne peuvent que confirmer la décision du consortium de se pencher sur l’utilisation des pelures de manioc pour la production d’électricité, ce qui permet de diversifier et d'accroître les revenus des producteurs..

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +