31 août 2020 - 17:53 |

Reboisement : le Sénégal met les bouchées doubles

Sénégal semble prendre à bras le corps le problème de la déforestation et de la préservation de la biodiversité. Le ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall, a annoncé que cette année devraient être classés dix forêts dans cinq régions du pays pour une superficie de 75 000 hectares. Il a rappelé que si le Sénégal compte environ 168 forêts classées, dont la première remonte à 1930, seulement cinq forêts ont été classées depuis l’indépendance, la dernière remontant à 1968.

En outre, le ministre a affirmé que la campagne de reboisement 2020, lancée lors de la journée mondiale de l’arbre avec un objectif de 20 millions d’arbres plantés,  serait réalisable avant la fin septembre. ’"Cette année, nous allons faire une très bonne campagne de reboisement qui a démarré dans d’excellentes conditions. Si la mobilisation constatée à Kaffrine et dans les autres régions du pays continue, il y a lieu d’être optimiste quant à la réalisation des objectifs des 20 millions de plants avant la fin du mois de septembre’’, a-t-il déclaré au terme d’une tournée effectuée dans le cadre de cette campagne de reboisement.

Le Sénégal perd environ 40 000 hectares de forêts par an pour des raisons multiples, comme la consommation de bois de chauffe, la croissance démographique, les feux de brousses, etc. mais aussi les coupes illicites de bois (Lire :  La destruction silencieuse des dernières forêts du Sénégal).

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +