31 août 2021 - 10:54 |

L'agro-industrie en tête des priorités de la BID au Sénégal

A quelques jours de ses réunions annuelles qui se tiendront les 3 et 4 septembre à Tashkent, en Ouzbékistan, la Banque islamique de développement (BID) a indiqué hier sa nouvelle stratégie de partenariat avec le Sénégal suite à une récente mission de la BID sur place.

 

Suite à l’étude de différentes chaînes de valeur, la BID avec les parties prenantes des secteurs public et privé sénégalais ont décidé d’orienter leurs actions sur deux secteurs clés dont en premier l’agro-industrie, l’autre étant le pétrole, la pétrochimie et les produits chimiques. Sur la période 2012-2015 ($ 800 millions), sa stratégie reposait sur le renforcement de la compétitivité et l’augmentation de la productivité agricole et le renforcement de la chaîne de valeur.

L’occasion pour le président du groupe, Bandar Hajjar, de rappeler les 80 projets financés actuellement au Sénégal pour une valeur de $ 2,6 milliards. L’agriculture figure en bonne place des secteurs ayant reçu le plus de financements. Des projets qui, selon la banque, auraient contribué à augmenter la production agricole de 605 000 tonnes.

Dakar qui, pour la BID, est stratégique puisque la capitale sénégalaise abrite son centre régional qui couvre aussi la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée-Bissau, la Guinée Conakry, la Sierra Leone et la Gambie.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +