10 octobre 2012 - 08:30 |

La BEI accorde € 42,5 millions en faveur du Plan Maroc Vert

 

La Banque européenne d’investissements (BEI) s’est largement penchée sur le Maroc en ce début de mois d’octobre. La semaine dernière, 4 octobre, elle a accordé € 42,5 millions en faveur du Plan Maroc Vert avec pour objectifs de développer une agriculture moderne tout en assurant une gestion efficace et durable des ressources en eau. Rappelons que le Programme national d’économie d’eau en irrigation (PNEEI) tend au développement d’une agriculture moderne à haute valeur ajoutée, capable d’augmenter le rendement et la diversité des cultures tout en favorisant les solutions durables en matière d’irrigation. Ce qui se concrétisera en termes environnementaux par une économie d’eau de 20 à 50 % parallèlement à une réduction des déficits enregistrés au niveau des périmètres d’irrigation de la grande hydraulique publique.

Ce financement permettra très concrètement la reconversion de 21 405 ha de réseaux collectifs d’irrigation à une irrigation localisée grâce notamment à l’équipement des exploitations en systèmes d’irrigation plus efficients (goutte à goutte) et à une assistance technique adaptée aux exigences du projet. Près de 8 000 petits exploitants agricoles seront ainsi bénéficiaires de ce financement au sein des régions de Gharb-Kenitra, d’Haouz-Marrakech et de Souss-Massa-Agadir.

A noter que ce même 4 octobre, la BEI a alloué € 100 millions pour soutenir MEDZ, filiale de CDG Développement, dans le développement des technopoles dont l’Agropolis de Meknès, l’Agropole de Berkane, l’Atlantic Free Zone à Kénitra, le Parc Haliopolis à Agadir, MidParc à Nouasser, la Technopole d’Oujda, le Parc Technopolis de Rabat-Salé.

Par ailleurs, lundi 8 octobre, la BEI a accordé 130 millions d’euros en faveur de la modernisation des infrastructures d’OCP SA tendant à réaliser deux usines de lavage et d’enrichissement des phosphates à faible teneur à Khouribga et de remplacer des unités de production d’acide sulfurique par la construction de deux nouvelles usines plus modernes à Safi.

2012 marque les 10 ans d’action de la BEI en Méditerranée et les 35 ans de partenariat entre la BEI et le Maroc, souligne la Banque. Il s’est concrétisé par un engagement financier de € 4,7 milliards dans l’énergie, les transports et télécommunications, l’eau, les petites et moyennes entreprises (PME), les infrastructures urbaines ou l’industrie. En 2011, le Maroc a été un des premiers bénéficiaires de l’action de la BEI avec € 200 millions d’investissements. Depuis janvier 2012, la BEI s’est engagée pour plus de € 450 millions, « un record historique pour ce pays », souligne le communiqué.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +