01 juin 2010 - 12:57 |

Fermeté du marché du caoutchouc naturel

La demande est soutenue tandis que l’offre devrait s’améliorer en 2010


(01/06/2010) Les cours du caoutchouc, s’ils se sont un peu repliés par rapport à avril, sont demeurés fermes au mois de mai. L’Association of Natural Rubber Producing Countrries (ANRPC), qui a accueilli en mai les Philippines comme nouveau membre, fait dans son bulletin mensuel, l’état de lieux du marché.
La demande demeure ferme en Chine, Inde et Malaisie. La consommation de caoutchouc naturel sur les quatre premiers mois de 2010 est en hausse de 25,5% en Chine, de 11,7% en Inde et de 13,6% en Malaisie sur une base annuelle. En Chine qui représente environ 32% de la demande mondiale, les importations de caoutchouc naturel et de mélange de haut grade, sont respectivement en hausse de 17,3% et 42,7%. La consommation chinoise devrait progresser de 10,2% en 2010 à 3,35 millions de tonnes. En Malaisie, les importations ont grimpé de 30,4% de janvier à avril 2010. Le pays aurait importé 253 000 tonne de caoutchouc contre 194 000 t l’année dernière sur la même période.
Du côté de l’offre, les projections données mi-mai par les pays membre de l’ANRPC estime que la production pourrait croître de 6,2% cette année après trois années consécutives de stagnation ou de déclin. La croissance en 2007, 2008 et 2009 a été respectivement de 0,2%, 0% et –3,6%. La production est anticipée à 9,969 millions de tonnes pour cette année. Sur la période de 2007 à 2010, la croissance de la production ne serait que de 0,8%.
Selon les premières estimations, les superficies sont en augmentation de 10 000 hectares au Cambodge, 22 000 ha en Chine, 9 000 ha en Inde et 23 000 ha au Vietnam. L’expansion des superficies compensera les pertes de production causées par la sécheresse au premier trimestre. D’autre part, souligne l’ANRPC, la hausse des prix a rendu rentable pour les petits exploitations, la production. Ainsi, les superficies devraient s’étendre en 2010 de 64 000 ha en Indonésie et de 85 000 ha en Malaisie. En outre, en Thaïlande, le programme de plantation lancé en 2003 sur 85 000 ha devrait donner ses pleins rendements. Cependant, en parallèle, certains arbres arrivent en fin de vie.

Tableau joint en PDF sur l’offre et la demande.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +