02 avril 2020 - 16:29 |

Les prix des produits alimentaires ont baissé de 4,3% entre février et mars

L'indice FAO des prix des produits alimentaires a baissé de 4,3% entre février et mars, annonce la FAO aujourd'hui. "Ces baisses de prix s'expliquent en grande partie par les facteurs relatifs à la demande et non à l'offre", a précisé Abdolreza Abbassian, économiste principal à la FAO. Une baisse de la demande due au coronavirus et d'une contraction des prix mondiaux des oléagineux face au ralentissement économique attendu.

 

L'Indice FAO du prix du sucre a enregistré la chute la plus importante avec une baisse de 19,1% par rapport au mois de février. En cause : une baisse de la consommation hors domicile liée aux mesures de quarantaine imposées par plusieurs pays et une baisse de la demande en provenance des producteurs d'éthanol en raison de la forte chute des prix du pétrole brut.

 

Les huiles végétales ont diminué de 12% en un mois en raison de la chute des prix de l'huile de palme, elle-même due à la forte baisse des prix des huiles brutes et minérales et des préoccupations concernant les impacts de la pandémie sur les marchés d'huile végétale à travers le monde. Les prix des huiles de soja et de colza ont suivi la même tendance.

 

L'Indice FAO des produits laitiers a chuté de 3% en raison de la baisse des cotations et de la demande mondiale d'importations pour la poudre de lait écrémé et la poudre de lait entier causée principalement par des perturbations enregistrées au niveau de la chaine d'approvisionnement. Une situation qui fait suite aux mesures de confinement adoptées par de nombreux pays en vue de lutter contre la propagation du COVID-19.

 

Les céréales ont baissé de 1,9% depuis février, retrouvant un niveau proche de celui enregistré en mars 2019. Les prix mondiaux du blé et du maïs ont baissé alors que ceux du riz, en revanche, ont augmenté pour le troisième mois consécutif suite aux phénomènes de stockage induits par des inquiétudes liées à la pandémie et à des informations indiquant que le Vietnam pourrait introduire des interdictions à l'exportation - une éventualité que le gouvernement a depuis minimisé.

 

L'Indice des prix de la viande a baissé de 0,6% en raison de la baisse des cotations internationales pour les viandes ovines et bovines dont les disponibilités à l'exportation sont importantes mais dont les capacités commerciales ont été entravées par des obstacles logistiques. Les cotations pour la viande porcine ont néanmoins augmenté face à l'augmentation de la demande mondiale et alors que les installations de traitements ont été freinées dans leurs opérations par les restrictions appliquées sur la circulation des travailleurs.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +