02 juin 2022 - 18:21 |

La Côte d’Ivoire prolonge le DUS différencié sur les produits transformés du cacao

Pour encourager la transformation locale des fèves de cacao, la Côte d’Ivoire avait décidé de mettre en place à partir de la campagne 2016/17 et pour une durée de cinq ans  le Droit unique de sortie (DUS)  différencié au profit des unités industrielles de transformation de cacao (Lire : La Côte d'Ivoire réduit le DUS sur les produits transformés du cacao). Hier, le conseil des ministres a prorogé cette mesure incitative pour une année supplémentaire à compter du 21 mars 2022.

Pour le gouvernement, le DUS différencié a eu un impact positif sur la capacité de broyage installée et corrélativement les quantités de fèves broyées. Rappelons qu’en 2017,  huit entreprises avaient signé avec l’Etat des conventions  sur une durée de 5 ans pour bénéficier du DUS différencié en contrepartie d’un engagement à accroître leur capacité de broyage.

« La capacité installée de broyage de fèves de cacao en Côte d’Ivoire est passée de 700 000 tonnes par an en 2017-2018 à 800 000 tonnes par an à la fin de la campagne 2018-2019, soit une augmentation de la capacité de broyage de 14,3%. Aussi, la quantité cumulée de fèves transformées par l’ensemble des entreprises signataires des conventions s’établit à 1 951 144,923 tonnes pour 2 012 443 tonnes attendues au terme de la quatrième année de mise en œuvre, soit un taux de réalisation de 96,95% » souligne le communiqué du conseil des ministres.

Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire n’est pas encore parvenue à son objectif de transformer 50% de sa production de cacao. Elle est d’environ 33%.  Fin mai au Forum de Davos, le Premier ministre Patrick Achi a renouvelé son appel aux investisseurs, notamment Emiratis (Lire : A Davos, la transformation du cacao est le cheval de bataille de la Côte d'Ivoire).

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +