02 juillet 2007 - 23:12 |

Le Sahel à l’abri d’une crise alimentaire cette année !

Une période de soudure exceptionnellement favorable

(02/07/07) La réunion du dispositif régional de prévention et de gestion des crises alimentaires en Afrique de l’Ouest (PREGEC), tenue du 13 au 15 juin 2007 à Bamako, a été l’occasion de confirmer les bonnes tendances alimentaires observées dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest depuis le début de l’année : il n’y a pas de risque de crise alimentaire généralisée en vue en Afrique de l’Ouest, souligne le Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) dans sa note d’information Sécurité Alimentaire (NISA) du 10 juin communiquée à la presse le 2 juillet (www.food-security.net). Les difficultés locales pourront être jugulées grâce aux stratégies d’adaptation des populations et aux actions d’atténuation actuellement engagées par les gouvernements et les partenaires au développement. En plus de cette analyse générale, d’autres indices indiquent que le Sahel connaîtra une période de soudure exceptionnellement favorable pour cette campagne agricole 2007-2008.

La prévision saisonnière au Sahel et en Afrique de l’Ouest (PRESAO) pour la période juillet-août-septembre 2007 présente une situation globalement humide pour toute la zone sahélienne. Globalement dans la région, l’heure est à la préparation des champs (défrichage, transport et épandage du fumier…) et aux semis dans certains cas. Dans certaines localités comme Dosso, Tahoua ou Maradi au Niger, le pourcentage de villages agricoles ayant ensemencé le mil en cette période est supérieur à celui observé en 2006 à la même période. A Maradi par exemple, ce taux est de 28% contre 5% en 2006. Au sud du Mali et du Burkina Faso, même si les taux de réalisation des semis restent faibles à cause de la pause pluviométrique de fin mai à juin, l’espoir est permis avec la reprise des pluies pendant la troisième décade de juin.

Des prix stables

Les marchés apparaissent globalement bien approvisionnés et les prix sont nettement inférieurs à ceux de mai 2006 ainsi qu’aux moyennes des cinq dernières années de la période. Cette situation favorable dans l’ensemble est le fait de l’effet cumulé de bonnes récoltes au cours des deux dernières campagnes agricoles (2005/06 et 2006/07) ainsi que des actions d’atténuation engagées au niveau des pays suite aux recommandations des missions d’évaluation de la situation alimentaire et nutritionnelle de février-mars 2007.

La situation alimentaire globalement satisfaisante annoncée par le PREGEC indique que le Sahel est définitivement à l’abri d’une crise alimentaire généralisée pendant cette période de soudure 2007. Ceci ne doit pas occulter les réalités.En Mauritanie par exemple, pays ayant enregistré trois années consécutives de faibles productions agricoles, le faible approvisionnement des marchés engendre une tendance générale à la hausse des prix des principales céréales notamment dans les zones rurales. Cette situation entraîne une dégradation des termes de l’échange bétail/céréales consécutive à la baisse des prix des animaux, avec le risque d’une dégradation accrue de la situation alimentaire de certaines communautés. Au Tchad, malgré la bonne production agricole enregistrée pendant la campagne 2006-2007, la situation humanitaire reste un défi majeur à l’Est du pays en raison du conflit.

La période de soudure exceptionnellement favorable annoncée demeure conditionnée à deux paramètres particulièrement importants : le démarrage de la saison hivernale en juillet et notamment pendant la période de semis ; l’importance et l’efficacité des actions d’atténuation actuellement engagées par les différents pays en faveur des populations vulnérables dans les zones à risque. D’autres risques sont à craindre, notamment ceux liés aux inondations. Déjà début juin, quelques cas d’inondation ont été signalés dans certaines localités comme la province du Kouritenga au Burkina Faso.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +