02 août 2010 - 15:59 |

Le Kenya n'aura pas besoin d'importer du maïs cette année

Une politique incitative et une bonne météo portent leurs fruits

(02/08/10)

Le Kenya va crouler sous le maïs, avec une production qui devrait augmenter de 46% et atteindre 3,2 millions de tonnes (Mt), ce qui lui permettra de ne pas importer la céréale cette campagne 2010/11, souligne un rapport du Département américain de l’Agriculture (USDA) du 27 juillet. A la clé, la distribution gratuite par le gouvernement aux fermiers de semences et d’engrais, ainsi qu’une pluviométrie favorable.
Suite à cette situation excédentaire, les fermiers qui recevaient environ 2 500 shillings kényans pour leur sac de 90 kg de maïs durant la campagne dernière, se voient aujourd’hui accorder 1 000 à 1500 par le ministère. A noter que le gouvernement a refusé aux moulins de maïs de proroger la réduction de 50% de la TVA sur le maïs importé. Aussi, la combinaison de prix locaux relativement bas et de la réimposition de la TVA de 50% ont mis un terme à l’importation de maïs.
En revanche, le pays connaît des problèmes d’aflatoxine notamment dans les provinces de l’Est et de la côte. Ces régions sont habituellement sèches et les fermiers ne sont pas dotés de séchoirs mécaniques ou de capacités d’entreposage : la récolte humide et mal entreposée connait donc des problèmes d’aflatoxine. Le gouvernement a conscience du problème et a averti les différents acteurs de la filière de ce risque.
Pour la campagne 2010/11 qui a démarré en juillet 2010, la superficie consacrée au maïs est de 1 800 ha contre 1 750 ha en 2009/10 et 1 645 ha la campagne précédente ; les stocks de démarrage de campagne sont à 79 000 t contre 260 000 et 299 000 ; la production est estimée à 3,2 t contre 2,2 Mt et 2 Mt, les importations devant être de 10 000 t contre 670 000 et 1 014 000 t en 2008/09 ; la disponibilité totale serait de 3 289 000 t contre 3 130 000 et 3 313 000 t. Les stocks de fin de campagne sont estimés s’établir à 134 000 contre 79 000 et 260 000 t.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +