02 décembre 2021 - 16:01 |

Bruxelles prévoit un certificat de suppression du carbone

L'Union européenne prévoit de capter, grâce à des technologies, cinq millions de tonnes de dioxyde de carbone de l'atmosphère chaque année d'ici 2030 et souhaite créer un système européen de certification de suppression du carbone, d'après un document de la Commission européenne qui doit être publié le 14 décembre, selon Reuters.

Le bloc s'est engagé à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 en éliminant les plus de trois milliards de tonnes d'équivalent en CO2 qu'elle émet actuellement chaque année.

Pour atteindre cet objectif, la suppression des émissions doit être intensifiée par l'utilisation de technologies permettant de capter le CO2 dans l'air et de le placer dans des sites de stockage à long terme. Bruxelles souhaite également encourager les agriculteurs et les propriétaires fonciers à stocker davantage de CO2 dans les arbres, les sols et les zones humides.

La Commission proposera également en 2022 un système européen de certification des absorptions de carbone, en mesurant et en vérifiant les absorptions de CO2 de chaque propriété foncière, précise le projet.

Dans le cadre de ce système, les agriculteurs et les propriétaires terriens qui stockent du CO2 dans leurs sols et leurs forêts pourraient recevoir un crédit reconnu par l'UE, qu'ils pourraient ensuite vendre aux pollueurs qui ont besoin d'équilibrer leurs émissions, engendrant ainsi une incitation financière à stocker le CO2.

Un système de certification solide pourrait par ailleurs jeter les bases d'un marché de suppression du carbone réglementé par l'UE. Une option qui, selon le projet, pourrait se concrétiser après 2030.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +