02 décembre 2021 - 15:43 |

Malgré une hausse de 46% du budget 2022, l'agriculture est le parent pauvre au Liberia

D’un montant total de US$ 785,6 millions, le budget 2022 du Liberia serait le plus élevé de l’histoire du pays post-guerre, accusant une hausse de 46,7% de ses dépenses, selon le ministre des Finances et du Plan de développement Samuel D. Tweah qui l’a présenté le 18 novembre dernier devant l’Assemble nationale au nom du chef de l’Etat. Tous les secteurs enregistreraient une augmentation. A noter que le budget national est dorénavant calculé en année civile et non en exercice.

De ce total budgétaire, 81,9% sont consacrées à couvrir les dépenses et 18,1% vont au Plan d’investissement du secteur public (PSIP), soit $ 142,4 millions. Ceci représente un bond de 157,9% du PSIP par rapport aux estimations initiales sur l’exercice fiscal 2020/21.

Sur ce budget national, l’allocation au secteur agricole est de $ 8,5 millions, soit 1,1% des dépenses totales, mais en hausse de 60,5% par rapport aux $ 5,27 millions de l’exercice 2020/21. Ceci dit, l’agriculture demeure le plus faible secteur de toutes les catégories budgétaires.

La part la plus importante du budget agricole 2022 va aux dépenses du ministère, soit $ 5,5 millions sur les $ 8,5 millions. Ce budget serait de $ 7 millions en 2023 et de $ 7,68 millions en 2024.

 

A ceci s’ajoutent les ressources extérieures (dons et prêts) des partenaires, qui totalisent $ 236,8 millions. De cela, 10% sont destinés à l’agriculture directement, soit $ 23 millions.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) est le plus important donateur avec $ 11,26 millions projetés sur 2022, suivi de l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale de $ 7,38 millions, de la Suède avec $ 3,3 millions et du Japon (Jica) avec $ 1,1 million.

L’essentiel de l’aide ($ 11,26 millions) se fond dans le Plan stratégique national 2019-2023.

La croissance économique est estimée à 3,2% en 2021 contre une baisse de 3% en 2020 et 4,1% attendu en 2022.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +