04 mars 2022 - 15:01 |

Les bananes destinées à la Russie et l'Ukraine pourraient se réorienter sur l'UE

Le marché mondial de la banane, qui était déjà confronté à une pression accrue sur les marges en raison des coûts élevés du transport et des matières premières, est maintenant confronté aux difficultés liées à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, rapporte FreshPlaza.

« La Russie étant un importateur majeur de bananes en provenance d'Amérique du Sud [notamment d’Equateur], les récentes sanctions commerciales imposées à ce pays ont pour effet de forcer ces bananes à trouver un autre marché ; on craint donc que les autres marchés européens ne soient fortement surapprovisionnés. En outre, une grande partie des matières premières nécessaires à la fabrication d'engrais pour la production de bananes, comme l'azote et la potasse, proviennent de Russie et de Biélorussie, pays faisant également l'objet de sanctions pour leur rôle dans le conflit. Ainsi, malgré la bonne qualité et les prix pratiqués sur de nombreux marchés, les fournisseurs peinent à rentabiliser le marché de la banane. »

Sur le marché français, la concurrence des bananes d'Amérique latine susceptibles d’arriver en volumes importants du fait de la guerre, suscite des inquiétudes. « La concurrence pourrait alors être plus difficile pour certaines origines dont la française », indique notre confrère spécialisé, qui ajoute que ce marché français de la banane est déjàtouché par l'inflation des coûts d'emballage, l'énergie et la faible disponibilité des conteneurs.

Les compagnies maritimes Maersk et MSC ont annoncé le 1er mars qu'elles suspendaient leurs expéditions vers la Russie, bien que cette restriction ne s'applique pas pour l'instant aux denrées alimentaires.

Mots-clés: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +