04 juin 2021 - 11:35 |

L'UE inflige un "carton jaune" au Ghana en matière de pêche

Décidemment, la pêche fait parler d’elle en Afrique de l’Ouest (lire : Levée de boucliers contre le projet de port de pêche chinois en Sierra Leone mais mutisme de la Cedeao, des gouvernements et bailleurs). La Commission européenne vient d’adresser au gouvernement du Ghana un avertissement («carton jaune») l'informant qu'elle risque d'être recensée comme pays non coopérant dans le cadre de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

« La décision adoptée [mercredi] fait suite à la constatation de diverses insuffisances dans la capacité du Ghana à respecter, en tant qu'État du pavillon, État du port, État côtier ou État de commercialisation, les obligations qui lui incombent en vertu du droit international », souligne le communiqué.

Plus précisément, la Commission européenne a constaté des « insuffisances » s’agissant notamment de « transbordements illicites en mer de grandes quantités d'espèces pélagiques juvéniles n'ayant pas la taille requise entre des chalutiers industriels et des pirogues dans les eaux ghanéennes ». Et l’UE de poursuivre : «Les sanctions imposées par le Ghana aux navires pratiquant ou soutenant des activités de pêche INN ne sont ni efficaces, ni suffisamment dissuasives. »

Le « carton jaune » est un avertissement qui laisse au Ghana la possibilité de réagir et de prendre des mesures pour remédier à la situation dans un délai raisonnable. La décision ne contient, à ce stade, aucune mesure ayant une incidence commerciale, précise encore le communiqué. « Toutefois, en cas de non-respect prolongé et persistant, le pays risque en définitive de faire l'objet d'une procédure de recensement («carton rouge»), qui entraîne des sanctions telles que l'interdiction d'exporter ses produits de la pêche vers le marché de l'Union.»

Rappelons que le Ghana a déjà reçu un carton jaune en novembre 2013, annulé par la suite en octobre 2015, après que le Ghana eut remédié aux lacunes constatées.

Toujours selon l’UE, la valeur totale estimée de la pêche INN est de l'ordre de € 10 à € 20 milliards par an. Chaque année, entre 11 et 26 millions de tonnes (Mt) de poissons sont capturés de manière illicite, ce qui correspond à 15 % au moins des captures mondiales.

Mots-clés: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +