04 septembre 2020 - 15:04 |

Un nouveau couloir de transhumance dans la région des plateaux au Togo

Au Togo, des travaux sont en cours de réalisation pour la mise en place d’un couloir de transhumance dans la région des plateaux sur une longueur de 39 km dans le cadre du Projet d’appui à la mobilité du bétail pour un meilleur accès aux ressources et aux marchés en Afrique de l’Ouest (PAMOBARMA). Ce couloir permettra d’offrir une zone en faveur du passage des bêtes et devrait réduire les conflits entre bergers et agriculteurs, souligne le média Togo First.

Plus précisément, cette zone de transhumance a pu être réalisée grâce à l’initiative de l’ONG Entreprise territoire et développement (ETD) qui a permis de rassembler des propriétaires terriens qui ont accepté le passage des bêtes sur leurs terrains en échange de quoi, ils espèrent recevoir une compensation adéquate. Un atelier de présentation de ces généreux propriétaires terriens a été organisé à Asrama (préfecture de Haho) mardi dernier.

Après un appel d’offre d’une durée d’un mois, 14 entreprises ont postulé pour la réalisation des travaux d’aménagement de ce passage. Parmi elles, seulement quatre entreprises ont été retenues pour la réalisation du traçage du couloir, l’installation des points d’eaux et la mise en œuvre de postes vétérinaires. Les travaux débuteront après la saison des pluies, au cours des mois de novembre ou de décembre, la réalisation des marres d’eaux s’étalera sur deux mois tandis que l’entreprise de délimitation par des balises se fera durant trois mois. L’inquiétude dorénavant et de savoir si les éleveurs respecteront les limites du tracé.

Rappelons que le Projet PAMOBARMA a débuté en août 2018, il concerne le Burkina Faso, le Niger, le Mali, la Côte D'ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria, et la Guinée. Il financé à hauteur de € 1,86 million par l’Agence française de développement (AFD) via l’ONG française Acting For Life.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +