04 novembre 2015 - 00:45 |

Le Nigeria renforce son contrôle alimentaire face à l'ultimatum de l'UE

Le Nigeria tente de mettre les bouchées doubles face à la date ultimatum du 16 juin 2016 donnée par l'Union européenne pour que la sécurité alimentaire des produits agricoles nigérians soit assurée (cf.CommodAfrica).

 Pour ce faire, l'agence de contrôle alimentaire, la National Agency  for Food and Drug Administration and Control (Nafdac), a déclaré lundi créer davantage de laboratoires mobiles à travers le pays afin de contrôler les flux de produits agricoles.

"Imaginez que ce qui a refusé sur le marché international est ce que nous mangeons", a déclaré le directeur général de Nafdac, Paul Orhii. D'où l'importance, a-t-il précisé, de contrôler les produits avant qu'ils ne partent sur le marché international.

Mais il n'y a pas que le marché européen qui pourraient se fermer. Des produits comme les graines de sésame, les haricots, les fèves de cacao ont rencontré des difficultés à l'entrée de marchés comme le Japon ou encore les Etats-Unis.

Et le patron de Nafdac d'appeler à une collaboration étroite avec le service des douanes du Nigeria.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +