04 décembre 2019 - 18:34 |

Le Nigeria signe avec le russe Uralchem pour un approvisionnement en potasse

Le Nigeria et l’entreprise russe Uralchem ont signé lundi un accord pour un approvisionnement en potasse, sans plus de précision sur le volume et le prix. Le président de l’Initiative présidentielle sur les engrais (Presidential Fertiliser Initiative/PFI) et gouverneur de l’Etat de Jigawa, Abubakar Badaru, a juste indiqué que, conformément à l'accord, les intermédiaires dans la distribution d'engrais seraient réduits et que les produits seraient mis à la disposition des agriculteurs à des taux moins élevés. «Ce que nous venons d'assister aidera à stabiliser le prix des engrais NPK que nous produisons localement. La beauté de cet accord est qu'il s'agit d'un achat direct ; pas d’agent commissionné et aussi en raison de l’implication des deux présidents, le prix est très compétitif », a-t-il déclaré

Uralchem a annoncé lors du Sommet Afrique-Russie son ambition de se développer en Afrique et d’implanter d’ici 2023 un complexe de production d’ammoniac et d’urée en Angola (€1,2 Mrd) après le Zimbabwe et la Zambie.

Un précédent accord avait été conclu avec le Maroc pour l’approvisionnement du pays en phosphate – environ un million de tonnes par an - avec également à l’horizon 2023 la mise en service de l’usine nigériane d’ammoniac par l’Office chérifien des phosphates (OCP) pour un coût de $1,3 milliard (Lire : Engrais : les projets de l’OCP en Afrique démarreront avec le Nigeria).

Une stratégie des grands groupes d'engrais nécessaire suite à la décision du Nigeria en mars dernier d’interdire l’importation d’engrais NPK afin de favoriser la production locale via l’initiative présidentielle sur les engrais (Lire : Le Nigeria monte en capacité de production d’engrais).

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +