05 novembre 2019 - 17:32 |

$ 23 millions mis par la Banque mondiale pour les Centres d'excellence au Togo

Le Centre d’excellence régional sur les sciences aviaires (CERSA) à l’Université de Lomé s'est doté d'un nouveau bâtiment qui a été inauguré vendredi dernier. Les travaux ont duré deux ans, représentant un investissement de FCFA 600 millions (€ 914 694) auxquels il faut ajouter FCFA 1,5 milliard (€ 2,2 millions) pour les équipement de laboratoire. Quatre millions de dollars supplémentaires seront mis par la Banque pour renforcer les capacités du Centre.

"Dans la phase additionnelle, nous allons mettre à l'échelle les objectifs du CERSA. La plus grande innovation, c'est que nous allons mettre en place un incubateur pour l'employabilité des diplômés du centre. Les étudiants qui n'ont pas d'emplois directs et qui ont des projets bancables seront soutenus dans le centre d'incubateur et mettre en œuvre leur projet. Lorsqu’ils seront vraiment indépendants, ils sortiront pour aller se mettre à leur propre compte", explique le professeur Kokou Tona.

46 centres déjà en Afrique

L'occasion pour Makhtar Diop, vice président de la Banque mondiale pour les infrastructures, de faire le point sur les 46 centres qui existent à travers l'Afrique (lire nos informations : Le Centre d'excellence contre la faim en Afrique ouvre ses portes à Abidjan et A Lomé, 300 chercheurs mondiaux planchent sur les défis de l'aviculture).

"A ce jour, 46 centres sont déjà financés. Ce projet vise à jeter des bases à long terme de renforcement de capacités en Afrique sur des sujets pertinents pour le développement du continent. Sur le plan régional, des centres d'excellence ont déjà formé plus de deux mille étudiants au doctorat et neuf mille pour la maîtrise. Plus 57 programmes ont obtenu des accréditations internationales et en termes de durabilité, ces centres ont réussi à mobiliser plus de 40 millions de dollars pour subventionner les recherches. Ce qui témoigne de la qualité et la pertinence des sujets étudiés", rapporte Agridigitale.

 

Au Togo, le Cersa fait des émules

 

Quant au Togo, le Cersa a été créé il y a quatre ans, sur un financement de FCFA 4 milliards ($ 8 millions). L'objectif est de former des experts et des professionnels, de faire de la recherche, d'apporter un appui et des conseils aux acteurs de la filière et de valoriser les sous-produits de ce secteur aviaire.

Les niveaux de formation sont des master et doctorat en science aviaire. A ce jour, on dénombre 140 masters et 50 doctorats inscrits et 850 professionnels déjà formés provenant du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal et bien sur du Togo.

Il a aussi été annoncé que l'Université de Lomé accueillera deux nouveaux centres régionaux, l'un sur l'électricité (Cerme) et l'autre sur le Ville durable en Afrique (Cervida). Un investissement de $ 12 millions de la Banque mondiale.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +