05 novembre 2021 - 17:42 |

Nouvelle sanction des Etats-Unis pour une entreprise malaisienne de gant en caoutchouc

Une cinquième entreprise malaisienne a été sanctionnée par les autorités douanières  américaines, la Customs and Border Protection (CBP), pour allégation de travail forcé. Il s’agit du fabricant de gant en caoutchouc Smart Glove dont les exportations et celles de son groupe de sociétés sont interdites sur le territoire américain. Dans sa déclaration, le CBP a affirmé que son enquête avait identifié sept des 11 indicateurs de travail forcé définis par l'Organisation internationale du travail (OIT) à Smart Glove, mais n'a pas précisé lesquels. Les indicateurs de l'OIT incluent les heures excessives, la servitude pour dettes, la violence physique et sexuelle, les conditions de travail et de vie abusives.

Le mois dernier, les États-Unis ont interdit un autre fabricant de gants, Supermax Corp, pour des allégations similaires. Le plus grand concurrent malaisien de Supermax, Top Glove, a été également sanctionné par le CBP en juillet dernier mais son interdiction a été levée le mois dernier après que l'entreprise a résolu les problèmes de main-d'œuvre.

Les producteurs d'huile de palme Sime Darby Plantation et FGV Holdings ont également été interdits par le CBP l'année dernière (Lire : L’étau se resserre autour de l’huile de palme). Sime Darby et FGV ont tous deux nommé des auditeurs pour évaluer leurs pratiques et ont déclaré qu'ils s'engageraient avec le CBP pour répondre aux préoccupations soulevées.

Les usines malaisiennes, en particulier les fabricants d’huile de palme et de gants médicaux, sont de plus en plus surveillées par les allégations de groupes de défense des droits et des travailleurs (Lire : La Malaisie sous la pression des Etats-Unis pour le travail forcé).

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +