05 décembre 2019 - 11:56 |

Les exportations mondiales de café Robusta ont chuté de 21% en octobre

Les cours sur le marché mondial du café se redressent. En novembre, pour la première fois depuis 12 mois, le prix indicateur de l'Organisation internationale du café (OIC) a été au dessus des 100 cents la livre (lb), souligne l'OIC dans son dernier rapport mensuel paru hier. Pourtant, la monnaie brésilienne, le real, est tombé à son plus bas historique face au dollar, ce qui habituellement incite ce pays à vendre davantage de café car il est très compétitif, pesant sur les prix mondiaux.

La moyenne mensuelle en novembre a augmenté de 10,1%, pour s'établir à 107,23 cents car on s'attend à un déficit mondial de l'ordre de 502 000 sacs de 60 kilos sur la campagne 2019/20.

En termes de volumes, en octobre, les exportations globales ont baissé de 13,4% par rapport à octobre 2018, à 8,91 millions de sacs (Ms) en raison de conditions météorologiques peu favorables mais aussi à cause de la faiblesse des cours mondiaux qui n'incitent guère les opérateurs de la filière à vendre. Les expéditions de Robusta se sont contractées encore davantage, de -21,6% à 2,82 Ms contre 9% pour les Arabica (6,08 Ms).

Sur ce mois d'octobre,  en Afrique, tous cafés confondus, c'est l'Ouganda qui a le plus exporté avec 378 238 sacs, suivi par l'Ethiopie. Les exportations de Robusta d'Ouganda (dont il est le n°1 africain) ont totalisé 302 737 sacs, en hausse de 24,6% par rapport à octobre 2018, tandis que ses ventes d'Arabica à l'international  ont baissé de 30%, à 75 501 sacs. A noter que les ventes d'Arabica par l'Ouganda ont considérablement décliné, de 16,6%, sur les 10 premiers mois de l'année par rapport à la même période l'année dernière. Mais ses ventes de Robusta ont plus que compensé la baisse d'Arabica puisque, globalement, les exportations du café ont augmenté de 7,4% sur ces 10 premiers mois.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +