06 mai 2019 - 14:46 |

Premiers achats de cajou dans le cadre du contrat avec le vietnamien T&T

Dans le département de Zuénoula en Côte d'Ivoire, sept groupements coopératifs ont reçu des financements pour acheter de l'anacarde bord champ à FCFA 375 le kilo afin d'honorer le contrat conclu entre  le Conseil du coton et de l’anacarde de Côte d’Ivoire (CCA), le groupe vietnamien T&T ainsi que le Groupe d’intérêt économique des exportateurs de noix de cajou de Côte d’Ivoire (lire nos informations : Le vietnamien T&T achète 200 000 t de noix de cajou à la Côte d'Ivoire), a annoncé vendredi le délégué régional du CCA, Djé Bi Albert.

Ce contrat, signé le 22 mars dernier, portait sur l’exportation d'un total de 200 000 tonnes (t) de noix de cajou au Vietnam sur cette campagne 2019. En contrepartie, la T&T s'engageait à construire une usine en Côte d’Ivoire d’une capacité de 50 000 tonnes (lire nos informations : Le vietnamien TT Group s'intéresse de près à la noix de cajou d'Afrique de l'Ouest).

Dans un premier temps, 50 000 t auraient été exportées au Vietnam dès le mois d’avril. « Ce partenariat avec le groupe TNT est pour nous, un appui à nos exportateurs nationaux de façon à ce qu’ils puissent tenir la route et rester sur le marché d’exportation de la noix de cajou », a déclaré le directeur général du CCA, Adama Coulibaly.

Chacun se souvient que, la campagne dernière, à pareille époque, des exportateurs ne trouvaient pas preneurs pour des camions déjà chargés de cajou à cause d’un prix trop élevé et d’une qualité jugée insuffisante par les acheteurs. Or, par cet accord, le prix d'achat de FCFA 375 le kilo est assuré.

La production de noix de cajou est attendue cette année à 800 000 t, en hausse par rapport aux 761 000 t enregistrées l'année dernière.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +