07 mai 2020 - 17:46 |

30 000 t de cajou au Sénégal ne trouveraient pas d'acheteurs

Face à l'absence d'acheteurs en raison du coronavirus, 30 000 tonnes (t) de noix de cajou pourraient ne pas trouver preneurs au Sénégal, ce qui représenterait un manque à gagner de l'ordre de FCFA 50 milliards (€ 76,1 millions) pour les producteurs des trois régions productrices de Casamance que sont Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, estime l’ingénieur agronome Abdourahmane Faye. Cette perspective s'ajoute au souvenir d'une mauvaise année dernière, avec des prix en chute libre du fait d'une surproduction mondiale, rapporte l'APS.

 

Cette année, les habituels acheteurs indiens et mauritaniens ne seraient pas au rendez-vous dans ces zones de production car le virus empêche les déplacements, précise l’ingénieur agronome chargé de la formation et de l’emploi à l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR),

 

Ces difficultés de la filière se feront ressentir sur les activités du port de Ziguinchor, qui connaissait chaque année un regain d’activité pendant la campagne anacarde.

 

En outre, les producteurs sont privés, de façon générale,  de l'accès aux marchés hebdomadaires ruraux, en raison de la pandémie. "Dans plus de 80% des cas, les ménages agricoles épuisent leurs stocks vivriers six mois après récoltes et dépendent, pour le reste de l’année, de ces marchés pour s’acheter de la nourriture", a expliqué l’expert.

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +