07 septembre 2020 - 13:34 |

Barry Callebaut sort le grand jeu pour que son cacao soit mondialement durable

Après la création en 2015 de la Fondation Cocoa Horizons, le géant suisse du chocolat Barry Callebaut lançait l'année suivante son plan "Forever Chocolate" pour qu'en 2025 tout son chocolat soit durable et donc traçable. Bien sur, le n°1 mondial n'est pas le seul à afgir dans ce sens -tous les grands groupes agroalimentaires ont fait et font de même- mais le tir gropupé de ces derniers jours marquent sa volonté de frapper fort pour faire savoir qu'il entend tenir son objectif d'ici 2025. Il frappe en amont mais aussi en aval.

Le Japon se décline au durable

Ainsi, jeudi, Barry Calleabut a organisé un évènement presse virtuel à Tokyo pour annoncer sa collaboration avec la filière japonaise "pour faire du chocolat durable la norme pour le marché japonais". Le géant suisse a conclu des accords de collaboration dans ce sens avec les manufacturiers, confiseurs, artisans, détaillants, grossistes locaux comme Morinaga, Yuraku Confectionery, FamilyMart, G+ Spread, Le Chocolat De H, Chocolate Design et J.Maeda (lire notre dernière chronique hebdomadaire des matières premières). Le suisse veut répondre à l'attente des consommateurs japonais qu'il a interrogé : selon un sondage, 70%  estiment que les produits du chocolat durable inspirent davantage confiance et sont de meilleure qualité ; 75% des Japonais interrogés associent la consommation de chocolat avec un sentiment de bien-être et plus de 50% ont indiqué qu'ils achèteraient du chocolat durable  à l'avenir.

Déjà en mars dernier, Yuarako Confectionery créé en 1959, annonçait son basculement vers un approvisionnement en chocolat 100% durable pour la confection de toutes ses barres de chocolat Black Thunder au Japon, et ce malgré la Covid-19 et l'évolution incertaine de la consommation tous produits confondus.

Notons que la consommation de chocolat par Japonais était de 2,19 kg en 2018 contre 1,7 kg/an en 2010, selon la Chocolate and Cocoa Association of Japan. La production nationale de chocolat est passée de 204 990 tonnes (t) en 2010 à 254 700 t en 2018, les importations de chocolat étant très limitées mais en progression, de 20 803 t à 28 129 t, avec une consommation nationale évoluant sur cette même période de 222 189 t à 276 589 t.

Le Japon représente aujourd'hui un marché du chocolat de haut de gamme mais loin derrière les quatre premiers consommateurs moniaux que sont les Etats-Unis, l'Allemagne, la Suisse et la Belgique.

La carte interactive d'approvisionnement en Côte d'Ivoire, Ghana et Cameroun

Côté producteurs, aujourd'hui, Barry Callebaut publie la carte interactive de ses fournisseurs directs en cacao en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Cameroun. Chaque point laisse apparaître le nom du fournisseur de fèves de Barry Callebaut, sa certification, le nombre de cacaoculteurs impliqués et son positionnement géographique.

Barry Callebaut s'engage à actualiser cette carte comme faisant partie de sa "progression continue vers une chaîne d'approvisionnement toujours plus transparente."

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +