07 octobre 2021 - 18:56 |

Nouvelle hausse des prix alimentaires mondiaux en septembre

Les prix mondiaux de produits alimentaires ont une nouvelle fois progressé au mois de septembre gagnant 1,2% de plus selon l’Indice FAO des prix des produits alimentaires. Une hausse portée notamment par le blé et l’huile de palme.

L’Indice FAO des prix des céréales a progressé de 2% par rapport au mois d’août avec des prix mondiaux du blé grimpant de près de 4%, soit 41% de plus qu’au mois de septembre 2020. Une hausse imputable à un resserrement des disponibilités exportables alors que la demande est forte. Les prix mondiaux du riz, modérés jusqu’à présent,  sont en hausse en septembre, tout comme ceux du maïs, qui progressent modérément de 0,3% mais sont  supérieurs de 38% à par rapport à l’année dernière.  L’amélioration globale des perspectives de production du maîs et le début des récoltes aux États-Unis d’Amérique et en Ukraine ont largement compensé les effets des perturbations qu’ont connu les ports des États-Unis à la suite de l’ouragan qui a touché le pays.

L’Indice FAO des prix des huiles végétales augmente de 1,7 %  et se situent près de 60% plus haut qu’en septembre 2020.  Les prix internationaux de l’huile de palme ont atteint leur plus haut niveau depuis 10 ans, sous l’effet d’une forte demande mondiale à l’importation et de craintes quant aux conséquences du manque de travailleurs migrants sur la production en Malaisie. Les cours internationaux de l’huile de colza se sont eux aussi nettement appréciés, contrairement à ceux de l’huile de soja et de l’huile de tournesol, qui ont reculé.

L’Indice FAO des prix des produits laitiers a progressé de 1,5% depuis le mois d’août avec  une demande mondiale à l’importation soutenue et des facteurs saisonniers en Europe et en Océanie.

L’Indice FAO des prix du sucre était en hausse de 0,5% et de 53,5% par rapport au même mois de l’année dernière en raison des conditions météorologiques défavorables et de la hausse des prix de l’éthanol au Brésil, le premier producteur mondial de sucre. Le ralentissement de la demande mondiale à l’importation et les bonnes perspectives de production en Inde et en Thaïlande ont atténué la pression à la hausse.

L’Indice FAO des prix de la viande est resté pratiquement identique en septembre. Sur une base annuelle, il progresse de 26,3 %. Les cours de la viande d’ovins et de la viande de bovins ont augmenté du fait de l’offre limitée, tandis que ceux de la viande de volaille et de la viande porcine ont reculé, respectivement en raison d’une offre mondiale abondante et d’une demande plus faible en Chine et en Europe.

Filières: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +