08 janvier 2021 - 15:29 |

Adoption d’une loi sur la biosécurité au Bénin

Les députés Béninois de la 8ème législature ont adopté lundi dernier à l’unanimité la loi N°2021-01 sur la biosécurité en république du Bénin au cours d’une plénière dans l’hémicycle du Palais des gouverneurs de Porto-Novo, la capitale du pays. Cette loi permettra aux Béninois de se prévenir face aux effets néfastes liés à l’utilisation des organismes génétiquement modifiés (OGM), elle vise également à protéger l’environnement et la santé humaine contre le transfert, la manipulation et l’utilisation des OGM issus de la biotechnologie moderne, souligne le communiqué de l’Assemblée nationale du Bénin publié sur la page Facebook de l’Institution.

La loi sur la biosécurité est composée de 98 articles répartis en 8 chapitres. Elle comble un vide juridique alors que les acteurs de la vie économique du Bénin ont de plus en plus recourent aux OGM dans l’agriculture et l’agroalimentaire notamment, dont l’usage non règlementé peut avoir des effets néfastes sur l’environnement et la santé des populations. Selon Greenpeace, l’usage excessif des OGM dans l’agriculture peut rendre les organismes modifiés toxiques, polluer les sols ainsi que les eaux, entre autres conséquences.

Le Bénin souhaite donc contrôler les OGM sur son territoire et c’est d’autant plus indispensable que le pays dispose du plus grand laboratoire en matière de manipulation génétique d’Afrique de l’Ouest à Abomey-Calavi. La mise en valeur de ce laboratoire concorde avec la mise en place d’une législation en la matière. Par ailleurs, l’article 13 de la nouvelle loi prévoit la création d’un Comité scientifique de la biodiversité qui sera composé 13 chercheurs qui devra être officialisé suite à son adoption en Conseil des ministres. Ce nouvel organisme participe à la mise en œuvre de contrôles face aux dispositions de la nouvelle loi.

Rappelons que l’adoption de la loi n° 2021-01 est conforme au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques, que le Bénin a ratifié le 2 mars 2005. Suite à deux moratoires de cinq ans chacun sur cette question, l’Assemblée nationale du Bénin renforce son arsenal juridique en adoptant une loi sur la biosécurité.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +