08 août 2013 - 00:00 |

Wilmar vise l’Afrique pour planter de nouveaux palmiers à huile

Le singapourien Wilmar cherche à développer ses activités agricoles en Afrique, notamment ses plantations d’huile de palme, a souligné hier son directeur exécutif Kuok Khoon Hong. Ceci fait notamment suite à l’échec du projet de palmiers que Wilmar avait avec Noble Group dans la région de Papua en Indonésie, le gouvernement n’ayant pas donné leur feu vert. A noter qu’un autre groupe, Golden Agri-Resources (464 600 ha de plantations en Indonésie) éprouve également des difficultés à développer ses activités en Indonésie et pourrait également se tourner vers l’Afrique.

Wilmar exploite mondialement 255 648 ha, dont 73% en Indonésie, 23% dans l’Est de la Malaisie et 4% en Afrique.

L’Indonésie renforce, en effet, son contrôle sur le développement des plantations suite, notamment, aux importants feux de forêts à Sumatra qui a occasionné un des pires cas de pollution de l’air dans l’Asie du Sud-Est. En mai, le gouvernement a prolongé un moratoire sur la délivrance d’autorisations de nouvelles concessions forestières ou de plantations dans les forêts primaires et tourbières ; les nouvelles plantations pourraient être limitées à 100 000 ha. Toutefois, les dispositions ne sont pas encore en place pour mettre en œuvre cette règle. Rappelons que la Norvège a prmis $ 1 milliard au pays s’il réduisait sa déforestation.

Si cette législation passe, il ets fort probable que des acteurs majeurs comme Sime Darby ou encore Kepong de Kuala Lumpur vont chercher de nouveaux espaces ailleurs pour se développer.

Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +