08 octobre 2021 - 14:31 |

Excellent mois de septembre pour le café Robusta mais mauvaise performance de la Côte d'Ivoire

Avec des prix mondiaux à des niveaux records après trois campagnes de cours déprimés, le marché du café se porte bien. Dans son rapport mensuel faisant le point sur le mois de septembre, l’Organisation internationale du café (OIC) indique un indice composite (un prix de référence pour l’ensemble des cafés) en hausse de 6,2% en septembre par rapport au mois d’août.

Et -bonne nouvelle pour l’Afrique de l’Ouest ! - c’est le Robusta qui a le mieux performé avec une hausse de 9,9% en septembre par rapport au mois d’août, crevant le plafond des 100 cents la livre (lb) pour atteindre 104,6 cents en moyenne sur le mois. Il n’avait pas atteint de tels sommets depuis août 2017 … Surtout, le Robusta enregistre ainsi un prix supérieur de 53% par rapport à septembre 2020 !

Les raisons ? Toujours les conséquences de la sécheresse et des gelées au Brésil ainsi que les perturbations dans les activités commerciales en Asie liées à la Covid et à la pénurie de conteneurs. En outre, l'OIC a réduit à 2,386 Ms son estimation d'excédent de production en 2020/21 contre 2,63 Ms dans ses précédentes estimations. Et pour la première fois depuis le mois de mai, les stocks certifiés d'Arabica sont en-dessous des 2 Ms

Pourtant, les fondamentaux sont plutôt lourds…. La production en 2021/21 serait de 8,6% supérieure à la moyenne de ces 10 dernières campagnes, ce qui est considérable. Toutefois, les prix grimpent car on craint que les principales origines -Brésil et Vietnam surtout- n’aient pas assez de café, sans oublier les perturbations dans les flux commerciaux mondiaux qui perdurent. En outre, les exportations cumulées de septembre 2020 à août 2021 sont en hausse de 2,1% à 129,55 Ms, confirmant la reprise économique, et la consommation en progression de 1,9% à 167,26 Ms.

Plus précisément, s’agissant de la production, l’OIC souligne la baisse de 2,1% du Robusta à 70,4 Ms en 2020/21 alors que la production d’Arabica a grimpé de 2,3% à 99,3 Ms.

La production africaine est estimée demeurée stable à 18,7 Ms mais ses exportations ont augmenté de 2% à 12,78 Ms sur les 11 premiers mois de 2020/21. Mais pas grâce à l’Afrique de l’Ouest…. En effet, l’OIC souligne que les exportations ont progressé de 22% en Ouganda, de 22,2% en Tanzanie et de 10,7% au Kenya alors qu’elles ont chuté de 47,2% en Côte d’Ivoire et de 13,5% en Ethiopie.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +