09 mars 2009 - 00:00 |

Le Ghana ambitionne de diversifier son secteur agricole

L’agriculture est un secteur prioritaire du nouveau gouvernement ghanéen mis en place en janvier à la suite de l’élection de John Atta Mills. « Le Ghana identifie le secteur de l’agriculture comme le secteur le plus susceptible d’augmenter la croissance industrielle du pays » affirme le document de présentation du budget 2009, présenté par le ministre des Finances Kwabena Duffuor, au Parlement. Pour assurer une augmentation substantielle et sure des revenus de l’agriculture, les paysans doivent se diversifier dans d’autres cultures, dans l’élevage et la dans la création de valeur ajoutée, estime le gouvernement.
Dans le projet de budget, il est prévu un objectif de croissance de 42% pour la production de maïs et de 23% pour celle du riz ainsi que des accroissements des productions pour le soja et l’arachide. En outre, le budget prévoit, une augmentation de 200 hectares pour chaque production d’huile de palme, d’agrumes et de caoutchouc dans le Sud du pays et l’expansion de 3 000 ha chacun pour les noix de cajou, les mangues et le coton dans les régions du Nord.
L’agriculture, le secteur le plus contributif au PIB, a cru de 6,2% en 2008 mais la croissance est attendue à 5,9% en 2009 selon le projet de budget. Les recettes d’exportation tirées du cacao sont attendues en baisse de 2,8% à $1,46 milliard.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +