09 mars 2021 - 17:54 |

220 millions d’hectares de forêts tropicales humides perdus depuis 1990

En 30 ans, ce sont quelques 220 millions d’hectares de forêts tropicales humides qui ont été perdus, soit une moyenne de 7 millions par an, selon une nouvelle étude publiée dans Science Advances (Long-term (1990–2019) monitoring of forest cover changes in the humid tropics) réalisée par une équipe de scientifiques du Centre commun de recherche (JRC), du Cirad, du CIFOR et de l’INPE. L’étude, réalisée à partir de données satellitaires recueillies sur 30 ans, révèle que la déforestation a été largement sous-estimée, en particulier sur le continent africain. Ainsi note le communiqué du Cirad, "En Afrique, la déforestation associée à l'agriculture sur brûlis est de type mosaïque, affectant des surfaces de forêts petites mais multiples, ce qui la rend plus difficile à détecter par satellite. Au niveau mondial, ce sont 17 % des forêts tropicales humides qui ont disparu au profit de l’agriculture et d’autres utilisations des terres depuis 1990 ".

Outre la perte d’hectares de forêts, l’étude souligne que les forêts tropicales qui subsistent sont très dégradées surtout en raison de l’exploitation du bois, des feux de faibles ampleurs et des perturbations naturelles comme les tempêtes. Christelle Vancutsem, spécialiste en télédétection au JRC, souligne aussi que la dégradation des forêts a tendance à s’accélérer ces dernières années.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +