09 mars 2022 - 12:41 |

La Côte d’Ivoire prend des mesures pour préserver le pouvoir d’achat

L’inflation gagne le monde et la Côte d’Ivoire n’est pas épargnée. Sur le mois de février, elle s’est établie à 5,6% (Lire : L’inflation, surtout alimentaire, gagne du terrain dans la zone UEMOA) . Dans une déclaration, les faîtières des organisations de consommateurs de Côte d'Ivoire demandaient au gouvernement d’agir : "L’ensemble des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire appellent le gouvernement sans renoncer au choix du libéralisme économique fait par notre pays, à une plus grande implication dans la fixation des prix des produits de grande consommation".

Par la voie de son ministre du Commerce et t de l’industrie, Souleymane Diarrassouba, le gouvernement a annoncé la mise en place de neuf mesures pour préserver le pouvoir d’achat des populations.

Face à la hausse des cours du pétrole, supérieurs à $120 le baril,  le gouvernement subventionnera partiellement  pour un montant d’environ  FCFA 55 milliards les prix des produits pétroliers sur la période de janvier à mars 2022.

Pour les produits alimentaires, les prix de l’huile de palme raffinée, du sucre, du lait, du riz, de la tomate concentrée, de la viande de bœuf et des pâtes alimentaires, sont plafonnés pour une durée de trois mois. En outre, il a été "décidé de l’instauration du principe de l’information préalable et de concertation, avant toute augmentation de prix des denrées de grande consommation, pour une période de six mois" indique le ministère.  Enfin,  les produits vivriers, comme la banane plantain, le manioc, l’igname, le riz local, sont soumis à autorisation pour être exportés.

Si les facteurs exogènes, tels que le coût du transport maritime ou l’envolée du pétrole, contribuent à la hausse des prix,  sur plan intérieur l’offre de produits vivriers est moindre et l’insécurité dans le Sahel complique l’offre de protéines animales  et de certains légumes, souligne le ministère. Ainsi dans les mesures présentées, le gouvernement apportera aussi un appui financier, dont le montant n’a pas été divulgué, aux acteurs du vivrier, afin de faciliter l’approvisionnement des marchés.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +