09 juin 2021 - 18:05 |

Le caoutchouc à l’honneur en Côte d’Ivoire

Hier a démarré à Abidjan, le World Rubber Summit 2021 de l’International Rubber Study Group (IRSG). Il se déroula sur trois jours sur le thème « Affronter l’avenir: inclusivité, durabilité et croissance pour la nouvelle normalité ».

A l’ouverture du sommet, le Premier ministre ivoriein, Patrick Achi a rappelé l’ambition  de la Côte d’Ivoire de porter le taux de transformation primaire du caoutchouc à 100% d’ici 2025 et de développer en parallèle la transformation secondaire. C’est une nouvelle bataille que doit livrer le pays après avoir fortement investi dans la production, qui a été augmentée jusqu’à près d’un million de tonnes en 2020, soit 80% de la production africaine (Lire : Bonne santé de la filière caoutchouc en Côte d’Ivoire).

« Celle (ndlr : ambition nationale) qui veut transformer nos filières agricoles, développer l’industrie locale de la transformation, travailler à des cultures plus durables - ce que permet la nature particulière de l’hévéa, en tant que culture intercalaire - et gagner au final le combat économique et humain d’une valeur-ajoutée d’une filière qui possède un chiffre d’affaires annuel de près de 350 milliards de dollars au niveau mondial, et dont la Côte d’Ivoire ne capte que 0,5%, alors même qu’elle assure près 7,5% de la production mondiale. Parce que plus de 85% de la valeur de la filière se trouvent, non pas dans la production agricole, mais dans la transformation et la commercialisation du caoutchouc » a déclaré le Premier ministre.

Le premier producteur africain de caoutchouc et quatrième au niveau mondial ambitionne aussi de doubler la production de caoutchouc à 2 MT en 2025 .

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +