09 décembre 2007 - 22:17 |

Le rendez-vous Matière du jeudi

(07/12/07)

L’agriculture devrait être le secteur où les gains devraient être les plus élevés ces prochaines années stimulée par des stocks de grains toujours bas et une demande soutenue pour les biocarburants et l’alimentation animale estime Barclays Capital. Selon un panel composé de 150 investisseurs potentiels, représentant notamment des banques, des fonds de pension et des hedge funds, les marchés des matières premières agricoles ont 45% de chance d’obtenir des gains substantiels en 2008. Le groupe LCF Rothschild semble faire la même analyse. Edmond de Rothschild Multi Management compte doubler son exposition de ses principaux fonds de matières premières pour le secteur agricole. Actuellement, l’agriculture représente environ 10% de ces fonds.

CACAO Il s’est fortement apprécié cette semaine, les fonds se portant massivement à l’achat. A Londres, le contrat mars a gagné £ 18 clôturant à £1 035 la tonne le 6 décembre, après avoir touché un plus haut de 4 mois. Les perspectives d’une grève des employés de la Bourse du Café et du Cacao (BCC) en Côte d’Ivoire ont aussi contribué à soutenir les prix. Parallèlement, les ventes des producteurs continuaient de peser. Les arrivages de cacao dans les ports de la Côte d’Ivoire ont atteint 478 000 tonnes entre le 1er octobre et le 2 décembre contre 352 439 t l’année dernière sur la même époque. De même, il se confirme que la campagne au Ghana démarre fort. Selon les industriels, les achats sur les quatre première semaines sont en hausse de 57% par rapport à la même période l’année dernière provoquant un certain engorgement dans les ports. Les achats declarés par les privés auprès du Cocobod ont atteint 255 883 t entre le 19 octobre et le 15 novembre, contre 162 953 t un an plus tôt.
L’International Cocoa Organization (ICCO) a revu, le 30 novembre, à la hausse ses estimations du deficit mondial en cacao en 2006/07 à 242 000 tonnes contre 156 000 t dans sa précédente estimation. La production mondiale devrait chuter à 3,40 millions de t en 2006/07 et les broyages mondiaux à 3,61 Mt.
Du côté de la demande, les industriels du chocolat se portent à l’achat du beurre de cacao, dont la demande devrait atteindre un pick au premier trimestre 2008. Le beurre a encore gagné £ 200 cette semaine à £ 3 600 la tonne (départ usine Hollande).

COTON L’orientation à la baisse des cours semble se confirmer. Après les agitations de la semaine dernière, les cours se sont stabilisés à un niveau inférieur. Des cours encore insuffisamment bas pour déclencher une reprise de la demande.

SUCRE Les perspectives de ventes des producteurs, particulièrement de l’Inde et le Brésil, continuent à peser sur les prix, le marché restant dans ses marges. Le contrat mars à Londres cotait le 6 décembre à $290,70 la tonne. Les industriels brésiliens font pression sur leur gouvernement pour qu’il demande à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) des informations sur les subventions de l’Inde à son secteur sucrier. Une première étape vers une éventuelle demande officielle. Encouragée par les prix élevés du sucre mi-2006, l’Inde a augmenté ses surfaces plantées et devrait dépasser le premier producteur mondial, le Brésil, cette saison. Son surplus en sucre devrait s’accroître à 11 millions de tonnes cette année, en hausse de 4 Mt par rapport à 2006.

VANILLE Le marché de la vanille est calme. Très peu voir aucun achat à signaler auprès des industriels, qui semblent disposer de stocks. Chez le premier producteur mondial, Madagascar, les prix FOB Madagascar pour la vanille rouge est de $ 25 le kilo et pour la vanille noir $35 le kilo. La production 2007 de vanille à Madagascar est estimée entre 1 300 et 1500 tonnes en 2007, y compris le stock de 2006 évalué à 500 tonnes.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +