10 mars 2021 - 14:30 |

La Thaïlande chute au 3ème rang mondial des exportateurs de riz, à la faveur de l'Inde

Comme chacun sait, l'Afrique sub-saharienne est la plus grande région importatrice de riz au monde, représentant un tiers des importations globales. Certes, sa production a augmenté mais les deux cinquièmes de sa consommation restent encore couverts par des importations. En Afrique sub-saharienne, ce sont l'Afrique de l'Ouest, du Sud, le Mozambique et le Kenya qui sont les principaux marchés à l'import.

La situation mondiale du riz

 RendementsProduction
 2019/20 prev2020/21 proj.2019/20 prev2020/21 proj.
Monde4,624,64497,71504,41
Chine7,067,04146,73148,30
Inde4,084,13118,87121,00
Bangladesh4,554,5035,8534,80
Indonésie4,714,7434,7035,50
Vietnam5,885,8727,1027,10
Thaïlande2,702,7417,6618,60
Burma2,882,8812,7013,00
Philippines4,084,1211,9312,20
Brésil6,716,407,607,48
Egypte8,208,284,304,00
Madagascar2,802,672,692,56
Nigeria2,292,315,044,71
Source : Foreign Agricultural Service, USDA

De 2015 à 2020, les importations de l'Afrique sub-saharienne ont augmenté de près d'un quart, a indiqué hier le département américain de l'Agriculture (USDA). Historiquement, la Thaïlande et l'Inde sont ses deux principaux fournisseurs mais au fil de ces dernières années, l'Inde a grapillé des parts du marché africain à la Thaïlande et ce d'autant plus au cours des deux dernières années puisque l'Inde a eu deux récoltes records successives alors que la Thaïlande connaissait la sécheresse : d'un tiers de part de marché africain en 2015, l'Inde en a maintenant deux-cinquièmes. .

Pour la Thaïlande, 2020 a été en effet l'hécatombe rizier. Ses exportations ont chuté de 24,5% sur l'année, à 5,72 millions de tonnes (Mt), a annoncé hier l’Association nationale des exportateurs de riz. Le pays, à une époque deuxième exportateur mondial de la denrée de base, est maintenant au troisième rang, derrière l’Inde, le Vietnam et devant le Pakistan. En cause, le renforcement de la monnaie locale, le baht, des prix plus élevés et donc non compétitifs, une pénurie de conteneurs et le renchérissement du coût du fret.

En janvier, les volumes expédiés ont encore baissé de 23,2% à 421 477 t et l’Association estime qu'ils se situeront encore entre 400 000 et 500 000 t en février , certains contrats devant être livrés notamment en Afrique. « Nous ne prévoyons pas de nouveaux achats ces prochains mois », annonce l’Association. Pour sa part, l'USDA a révisé à la baisse ses dernières prévisions d'exportations thaïlandaises, de 6 500 t à 6 100 t sur 2021.

Commerce mondial du riz

 2017/182018/192019/202020/21
Exportations47 97043 63844 94146 139
- Inde11 7919 81314 56015 500
- Vietnam6 5906 5816 1676 400
- Thaïlande11 2137 5625 7066 100
Importations47 97043 63844 94146 139
- Bénin625550640625
- Burkina Faso550600600600
- Côte d'Ivoire1 5001 3501 1001 200
- Ghana830900850950
- Guinée865530670650
- Nigeria2 1001 8001 6001 800
- Sénégal1 1001 0001 1501 175
Source: USDA

 

Le Vietnam a aussi vu ses ventes à l’international, dont à l’Afrique, baisser en ce début d'année. Sur les deux premiers mois de l’année, la chute est de près de 30%, précisément de 29,4%, à 656 045 t.En février, les exportations ont chuté de 11,3% en février à 308 472 t.

C’est donc bien l’Inde qui devrait très bien tirer son épingle du jeu cette campagne avec une production que le département américain de l’Agriculture (USDA) estime atteindre 121 millions de tonnes (Mt), un record. L’estimation a encore été révisée à la hausse de 1% par rapport au chiffre avancé le mois dernier ; ce serait 2% de plus que les volumes de la campagne dernière et 8% plus élevé que la moyenne de ces cinq dernières années. Une performance liée à des rendements qui seraient records cette année, à 4,13 t/ha, soit 7% de plus que la moyenne sur 5 ans, notamment grâce à une bonne pluviométrie.

A l'export, l'USDA a révisé à la hausse de 500 t ses dernières estimations d'exportations indiennes de riz qui atteindraient 15 500 t en 2021.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +