10 juin 2021 - 16:21 |

La Côte d'Ivoire n'aurait vendu ferme que 560 000 t de cacao sur 2021/22 et avec une décote

La filière cacao en Côte d’Ivoire n’est pas sortie d’affaire ! A fin mai, le leader mondial de la fève avait vendu par anticipation 950 000 tonnes (t) de contrats de cacao sur la campagne 2021/22 et il en resterait encore 650 000 à 700 000 t à vendre « pour atteindre nos objectifs », a indiqué à Reuters un responsable du Conseil du café-cacao (CCC) sous le sceau de l’anonymat.

Plus exactement, des contrats de vente ferme porteraient sur 560 000 t alors que des contrats sur 390 000 t attendraient encore confirmation, une confirmation suspendue aux négociations entre le CCC et les broyeurs de cacao sur le niveau de décote sur le pays.

Mais là où le bât blesse surtout est que les contrats étaient conclus à fin mai avec une décote de £ 150 à £ 200 la tonne par rapport au cours à Londres, alors qu’habituellement le cacao ivoirien bénéfice d’une prime de £ 70 à £ 150. Alors, certes, la prime de $ 400 la tonne de différentiel de revenu décent (DRD ou LID en anglais) a été maintenue et elle est versée.  En d’autres termes, si le gouvernement a perdu en recettes car son cacao se vend, en réalité, avec une décote, le producteur, quant à lui, bénéficie des $ 400. A noter qu’il n’est toujours pas très clair comment ces $ 400 reviennent effectivement au planteur….

Enfin, si la situation se détend quelque peu aujourd’hui, les responsables ivoiriens du cacao ont dû passer quelques nuits blanches car la conclusion de contrats ne se serait accélérée que ces dernières semaines, après que le CCC ait accepté de réduire la prime pays (lire nos informations : Le bras de fer Côte d'Ivoire/Ghana vs. les multinationales sur le prix du cacao s'accélère).

Tout ceci sur fond de marché mondial incertain même s’il reprend…

Mots-clés: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +