10 juin 2021 - 17:44 |

Un projet de $ 3 millions USAID-Red River pour la noix de cajou en Côte d'Ivoire, Nigeria, Ghana, Bénin

Un partenariat de $ 3 millions est annoncé aujourd’hui entre West Africa Trade & Investment Hub (Trade Hub) financé par l'USAID et l’entreprise américaine spécialisée dans les nuits, graines, fruits secs et snacks de spécialité, Red River Foods (RRF). Objectif : créer une filière rentable et à valeur ajoutée de la noix de cajou en Afrique de l’Ouest. Ce co-investissement s’appuie sur l’initiative du gouvernement américain, Prosper Africa, qui vise à accroître les échanges et les investissements entre les États-Unis et l’Afrique.

Ces $ 3 millions seront utilisés par RRF pour développer et organiser les exportations de noix de cajou provenant de 10 950 agriculteurs, transformateurs et fournisseurs basés au Nigeria, au Ghana, en Côte d'Ivoire et au Bénin. L’accent sera mis notamment sur la formation, maillon faible de la filière, afin d’accroître les rendements, réduire les pertes post-récolte et accroître les revenus agricoles.

En outre, « RFF construira une usine de transformation de pointe en Côte d’Ivoire, à partir de laquelle les noix de cajou des agriculteurs seront traitées avant d’être expédiées à l’usine de valeur ajoutée de RRF aux États-Unis », souligne le communiqué sans toutefois préciser où sera implanté l’usine. L’objectif pour RFF est d’exporter 10 664 t de noix de cajou brutes et 668 t de noix transformées au-delà des niveaux actuels d’ici la fin du projet ; actuellement, 90% des noix  sont exportés bruts d’Afrique.  Enfin, 482 emplois seraient créés .

Selon le communiqué de l’USAID, ceci devrait générer près de $ 32 millions d’exportations. Parallèlement, durant ces trois années de partenariat, RRF réaliserait un chiffre d’affaires global de $ 27 millions.

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +