10 septembre 2007 - 10:47 |

Lors d'une réunion cacao, les Africains font appel à "Monsieur Plus"!

Plus de productivité, plus de consommation, plus de qualité !

Lors du Sommet Africain sur le cacao qui s’est tenu à Accra, mercredi 5 septembre, les Africains ont souligné l’importance de prendre plusieurs mesures. Globalement, il faut plus de tout ! Il faut accroître la productivité : en moyenne, l’Afrique produit 500 kilos à l’hectare contre 800 en Asie ou encore en Amérique latine… Mais il faut aussi que l’Afrique transforme davantage. A Accra, les délégations du Togo, du Nigeria, d’Ouganda et de Côte d’Ivoire ont rappelé que, grosso modo, les trois-quarts des fèves produites au niveau mondial le sont en Afrique, la Côte d’Ivoire et le Ghana étant les deux premier pays producteurs. Mais seulement 14% des volumes sont transformés sur le continent alors que 42% des fèves de cacao le sont en Europe, si l’on prend les chiffres de la campagne 2005/06, a souligné le président ghanéen John Kufuor.
Transformer mais aussi consommer… L’Afrique ne représente que 3% de la consommation mondiale !
Enfin, au niveau international, le secrétaire général de la Cocoa Producers’ Alliance, Hope Sona Ebai, a appelé à l’harmonisation internationale des standards de qualité et des tests. Ceci, a-t-il expliqué, aiderait les producteurs à mieux répondre aux exigences des acheteurs. Par exemple, dans de nombreux pays, la coque est enlevée avant de procéder au test de l’ochratoxine alors qu’au Japon, les testeurs examinent la coque et trouvent en général des teneurs plus élevées.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +