11 février 2022 - 17:25 |

En Afrique de l’Ouest, la production d’amandes de cajou a grimpé de 43% en 2021

La transformation de la noix de cajou progresse incontestablement en Afrique de l’Ouest, créant plus de valeur ajoutée. Ainsi, la production d’amandes de cajou a grimpé de 43,34% en 2021 pour s’établir à  267 500 tonnes en 2021 contre 186 500 tonnes en 2020, selon les données fournies par les spécialiste n’kalô. Depuis 2016, la production d’amandes en Afrique de l’Ouest a été mulipliée par 3,5.

La Côte d’Ivoire arrive largement en tête avec 144 500 tonnes d’amandes produites avec une forte dynamique,  en hausse de 70% par rapport à 2020. La Côte d’Ivoire se hisse ainsi à la troisième place mondiale de la transformation de la noix de cajou, supplantant le Brésil. Elle devrait continuer sur sa lancée en 2022 avec la création de trois nouvelles usines (Lire : Trois nouvelles usines de cajou pour 2022 en Côte d'Ivoire). 

Plus modestement, d’autres pays africains montent en puissance. Ainsi, le Nigeria avec 68 000 tonnes d’amandes enregistre une progression de près de 27%. Pour le Burkina Faso, la hausse est de 31% à 17 000 tonnes et pour le Ghana de 25% à 15 000 tonnes.

 

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +