11 septembre 2015 - 11:15 |

Elenilto/Wengfu ont le feu vert pour l'exploitation du phosphate de Kpémé

L’israélien Elenilto, associé au chinois Wengfu (40%), a remporté l’appel d’offres international (€ 1,2 milliard) pour la production annuelle de 5 millions de tonnes de phosphate, d'engrais et d'acide phosphorique à Kpémé au Togo. L'ensemble du gisement de phosphate de Kpémé est un des plus grands d'Afrique sub-saharienne, avec des ressources estimées à plus de 2 milliards de tonnes.

Le groupe avait été sélectionné en janvier 2013 parmi deux autres entreprises, l'australien Balamara Resources et l'indien Coromandel. La décision cette semaine sonne donc la fin d'une longue saga.

Elenilto et Wengfu utiliseront la connexion au gazoduc  d'Afrique de l'Ouest (West African, Gas Pipleine, WAPCo, qui relie le Nigeria au Ghana. La mine est à environ 30 km du port de Lomé, selon le communiqué.

A terme, d'ici 3 ans, Elenilto construira une usine d’acide phosphorique et d’engrais, avec pour objectif des exportations annuelles de 3 millions de tonnes (Mt) de phosphate de roche concentré, et une production de 500 000 t d’acide phosphorique et 1,3 Mt d'engrais.

Elenilto possède des opérations dans huit pays africains notamment dans le minerai de fer, le tantale, le charbon, le pétrole et le gaz.

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +