11 décembre 2017 - 07:45 |

Produire de l'énergie à partir de la jacinthe, le projet "Jacigreen" de Mariama Mamane

ONU Environnement a désigné le 30 novembre dernier la nigérienne Mariama Mamane, 26 ans, lauréate du prix "Young champions of the earth" -Jeunes champions de la terre- de la région Afrique pour son projet innovant "Jacigreen". Mariama Mamane est élève ingénieure en eau et assainissement à l’Institut 2iE et a reçu, jeudi, les félicitations de son école.

Jacigreen permet d'utiliser la jacinthe d’eau, cette plante tant redoutée car très invasive, en engrais respectueux de l’environnement, rapporte lefaso.net. Concrètement, il s'agit à partir de la plante de faire un compostage en anaérobie qui dégage un biogaz qui peut ensuite être transformé en énergie électrique. Une bioraffinerie devrait être créée. "Nous entendons produire 280 kWh, que nous rétrocéderons à la société nationale d’électricité au terme d’un accord tarifaire, commercial et technique", avait-elle déclaré à Jeune Afrique en mai dernier.

Le projet devrait démarrer en 2018, Jacigreen ayant pour objectif de produire 30 000 sacs de 50 kg. Le besoin en investissement est de FCFA 88 millions (€ 134 000), dont FCFA 68 millions pour l’acquisition des équipements nécessaires au démarrage de la raffinerie, avait-elle encore précisé à notre confrère.

Ce prix décerné fin novembre par ONU environnement et le fournisseur mondial de polymères Covestro devrait contribuer à la réalisation de ce projet puisque il est d'un montant de $ 15 000. Il comprend aussi une formation sur l’entreprenariat à Berlin, ainsi qu'une participation à l’assemblée des Nations unies pour l’environnement à Nairobi ce mois-ci et à l’assemblée générale des Nations unies à New York en septembre 2018, lieux idoines pour faire connaitre le porjet et lever des fonds.  

Mariama Mamane a déjà remporté en juin 2016 le premier prix du concours Parcours entrepreneurs du 2iE, ce qui lui aurait permis de développer sa petite entreprise au sein du Technopôle-2iE, l’incubateur de l’école. Elle a également reçu le prix de Meilleur projet à impact social environnement décerné par le bureau d’étude tchadien Sicad  lors des journées entreprises 2iE en 2016, ainsi que le prix "coup de cœur" du jury des African Rethink Awards (Ara) organisés par le think tank parisien Land of African Businessr créé en marge de la COP21 en 20115. Elle a aussi reçu le prix de l’entreprenariat féminin de la secrétaire générale de la Francophonie lors du salon Sahel Innov qui s'est tenu en février à Niamey.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Commentaires

Depuis 1987 l’enthousiasme pour la culture du Jatropha en vue de produire des agrocarburants a été effréné. Des sociétés existent (ou ont existé) au Niger et au Mali qui, elles aussi ont reçu des prix. Le CIRAD a produit des études complètes et publiques sur le sujet. Que sont devenus ces projets? Le procédé de Mme Mariama Mamane est-il différent? et si oui, en quoi?

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +