12 juillet 2021 - 16:22 |

Au Sénégal, 2 000 à 2 500 jeunes ciblés dans le projet Agri-Jeunes Tekki Ndawñi

Au Sénégal, dans le cadre du Projet d’appui à l’insertion des jeunes ruraux agri-entrepreneurs (Agri-Jeunes Tekki Ndawñi), entre 2 000 et 2 500 projets de jeunes viennent d'être identifiés dans les régions de Ziguinchor et Sédhiou dans le sud du pays pour bénéficier d'un financement, a-t-il été annoncé vendredi.

 

Ce projet s’inscrit dans le programme plus large "Agri-Jeunes" lancé en 2019 pour une durée de 6 ans et destiné à l’inclusion socioprofessionnelle des jeunes ruraux dans les exploitations familiales et les activités rentables. Il doit intervenir dans huit régions du Sénégal (Fatick, Diourbel, Kaffrine, Kaolack, Louga, Thiès, Sédhiou et Ziguinchor). Il cible quatre zones agro-écologiques du pays dont les Niayes, le bassin arachidier, la zone sylvopastorale, la Basse et moyenne Casamance. Son coût total est estimé à plus de FCFA 54 milliards (€ 82,3 millions) et le projet devrait bénéficier au total à 150 000 jeunes ruraux. A la fin du projet, 25 000 entreprises viables devraient être créées ou renforcées dans le secteur agro-sylvopastoral et halieutique, et offriraient 35 000 emplois.

 

S’agissant des régions de Ziguinchor et Sédhiou, l’agriculture, l’élevage, l’aviculture et la transformation des produits locaux seront les secteurs bénéficiaires des financements dédiés de l’ordre de FCFA 2 milliards (€ 2 millions). Le programme est financé pour 55% par le Fonds international de développement agricole (Fida) et la Banque africaine de développement (BAD), le gouvernement assurant le complément, a précisé Tidiane Kandji  le chef de l’antenne sud de "Agri-Jeunes".

 

"Nous sommes dans la phase de finalisation des commissions régionales de présélection. Nous insistons beaucoup sur la formation des futurs bénéficiaires. Notre souci est comment faire pour rajeunir l’agriculture sénégalaise", a expliqué l’ingénieur agroéconomiste de formation lors d’un entretien avec Le Soleil et APS, soulignant qu’ « au niveau des organisations paysannes faitières, il y a beaucoup d’adultes et de personnes très âgées. »


Ce projet vise à faire de l’agriculture non pas seulement une activité hivernale, mais une activité entrepreneuriale et commerciale durable et porteuse de croissance.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +