12 novembre 2019 - 10:25 |

Les Nigérians mangent-ils moins de riz suite à la fermeture des frontières ?

La politique nigériane serait-elle payante ? Difficile de se prononcer si tôt mais elle a indéniablement un impact sur le marché mondial du riz, au regard du dernier rapport mensuel du  Service étranger de l'agriculture (FAS) du Département américain de l'Agriculture (USDA). Toutefois, elle a aussi, peut-être un impact sur la consommation nationale de riz, un objectif pas nécessairement souhaité par les autorités.

Notons tout d'abord que, si  la production mondiale atteint un record sur 2018/19, progressant de 1% sur la campagne précédente, la hausse en Afrique sub-saharienne est beaucoup plus conséquente, de l'ordre de 6,7%. Et si, sur 2019/20, elle baisse au niveau mondial, elle poursuit sa hausse en Afrique sub-saharienne mais, il faut le souligner, de très peu.

Riz : évolution de la situation en Afrique sub-saharienne

en milliers de tonnes2015/162016/172017/182018/19Oct. 2019/20Nov 2019/20
Production mondiale476 738490 996494 884499 342497 771497 756
- Afrique sub-saharienne16 19217 46917 42318 60318 62518 783
- Nigeria (riz décortiqué)3 9414 5364 7254 7884 9004 900
Importations mondiales37 66444 83045 57242 35543 60643 181
- Afrique sub-saharienne12 18314 38414 48514 61015 85515 235
- Bénin450550625625725635
- Burkina Faso420500550600620620
- Côte d'Ivoire1 3001 3501 5001 4001 6001 500
- Ghana700650830800800800
- Guinée650600865850900900
- Nigeria2 1002 5002 1001 8002 2001 800
- Sénégal9801 1001 1001 1501 3001 200
Consommations nationales467 322477 050481 735488 166492 506491 578
- Afrique sub-saharienne28 17930 56831 19932 86934 14033 777
- Nigeria6 4006 7006 9007 0007 3007 000
Stocks de fin de campagne142 345149 844162 561173 294175 086177 044
- Afrique sub-saharienne2 8143 2163 1602 9622 7462 633
Source : USDA. Grain : world markets and trade, novembre 2019

 

Cette production mondiale ayant beaucoup augmenté entre 2017/18 et 2018/19, les importations mondiale, en toute logique, régressent. Mais ce n'est pas le cas pour l'Afrique sub-saharienne dont les achats augmenteraient encore selon les prévisions de l'USDA, confirmées par la Banque modnaile (lire nos informations Les prix des produits agricoles baisseraient de 5% cette année). A noter toutefois, que dans ses estimations révisées de novembre, l'USDA a baissé ses calculs d'importations sub-sahariennes en raison essentiellement de la fermeture des frontières nigérianes.

Ce qui est encore plus intéressant est que la progression de la consommation de riz en Afrique sub-saharienne depuis 2015/16 est continue, mais l'USDA révise à la baisse ses prévisions 2019/20 entre ses rapports de marché d'octobre et de novembre.  Et la consommation au Nigeria baisse. Affaire à suivre...

Quant aux stocks de fin de campagne, ils n'ont jamais été aussi bas en Afrique sub-saharienne depuis cinq ans.

 

Quid du riz paddy ?

S'agissant du riz paddy -ou encore du riz non décortiqué, il  fait l'objet d'un commerce mondial en volume assez limité. En 2018, il a représenté 2,7 millions de tonnes (Mt) d'exportation ,soit 6% seulement des volumes globaux commercialisés, souligne l'USDA. Il s'échange essentiellement entre pays frontaliers ou peu éloignés car il présente des risques phytosanitaires accrus par rapport au riz blanc. Ceci dit, le riz paddy est souvent préféré des importateurs car il est mois cher et il donne de l'activité aux minoteries locales.

Les Etats-Unis sont le principal exportateur mondial de riz paddy, destiné essentiellement au Mexique (+34% en un an, à 531 000 t), mais aussi à l'Amérique latine et à la Libye. Le Brésil a quasiment disparu du commerce du riz paddy, ses exportations chutant de 75% à 145 000 t.

USDA vs. Banque mondiale

Enfin, par rapport aux dernières estimations de la Banque mondiale (BM) publiées dans son Commodity Markets Outlook d'octobre (lire nos informations Les prix des produits agricoles baisseraient de 5% cette année), on constate que les prévisions de la Banque et de l'USDA convergent sur les volumes de production mondiale, à environ 497,8 Mt. Mais les importations globaes estimées par la BM sont plus élevées contrairement aux stocks de fin de campagne.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +