12 novembre 2021 - 10:24 |

Les craintes de pénuries de soja et maïs s’éloignent

Des récoltes importantes aux Etats-Unis, une météo presque parfaite pour les semis au Brésil et des signes de ralentissement des achats du principal acheteur, la Chine, renforcent l’approvisionnement dans les deux principaux produits de base commercialisés au niveau mondial : le maïs et le soja.

La reconstitution des stocks laisse à penser que le pic de la flambée des prix déclenchée depuis le début de la pandémie de la Covid-19 est peut-être atteint pour ces deux cultures clés mais aussi pour d’autres produits de base comme le sucre et le café.

Une détente des prix  qui serait appréciable pour les consommateurs car les prix alimentaires ont atteint un plus haut depuis une décennie.

Depuis les sommets atteints en mai, les contrats à terme sur le soja du Chicago Board of Trade ont chuté de 27 % tandis que ceux sur le maïs ont chuté de 24 %, les conditions de croissance presque parfaites dans de vastes étendues des États-Unis ayant conduit à une récolte abondante, souligne Reuters.

Le département américain de l'Agriculture (USDA) a relevé chaque mois ses perspectives d'approvisionnement mondial en soja depuis qu'il a donné ses premières projections pour la campagne de commercialisation en cours en mai. Si la prévision actuelle de 104,57 millions de tonnes (Mt) se réalise, ce serait le deuxième record mondial. La Chine, premier acheteur mondial de soja, a ralenti ses achats ces derniers mois en raison des faibles marges de broyage. Selon les analystes, les importations chinoises en 2021 pourraient être inférieures à 100 Mt  suite à l’effondrement de la rentabilité du secteur porcin et à une forte augmentation de l'utilisation du blé pour l'alimentation animale.

Alors que le mauvais temps a jeté le doute sur l'état de la récolte de maïs en Chine, l'USDA et des analystes privés s'attendent à ce que la Chine importe moins de céréales que l'année dernière. Les approvisionnements mondiaux en maïs ont augmenté de 4,1% au cours de la campagne agricole 2021/22, selon les données de l'USDA. La Chine devait importer 20 Mt de maïs au cours de l'année 2021/22, contre 29 Mt en 2020/21, a déclaré fin septembre un analyste d'un institut gouvernemental chinois, indique Reuters.

"Compte tenu de l'équilibre actuel de l'offre et de la demande, je pense que la hausse des prix est derrière nous", a déclaré Camilo Motter, courtier en grains au Brésil.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +