13 avril 2010 - 13:20 |

Silk Invest lancera un Fonds pour le secteur alimentaire en Afrique en juin

Cible visée : les consommateurs africains


(13/04/2010) Silk Invest, basée à Londres, lancera en juin un fonds de € 100 millions pour investir dans la transformation locale et la distribution des produits alimentaires en Afrique.
Contrairement à de nombreux investissements en Afrique, ce n’est pas un pari sur les matières premières, mais plutôt sur leur transformation locale et la distribution aux consommateurs africains.
Avec l’amélioration des infrastructures et l’augmentation des normes de qualité à travers le continent, la demande intérieure pour la transformation des aliments et la distribution est sur un trend croissant, dopée par des millions de consommateurs qui se déplacent vers le haut dans la chaîne de valeur, selon Silk Invest.
Zin Bekkali, le PDG de Silk Invest, affirme « Nous croyons fermement que l’industrie alimentaire est l’un des secteurs les plus attractifs en Afrique, en particulier dans les pays les plus peuplés, où la forte croissance démographique, entraînant une demande croissante d’une chaîne alimentaire plus efficace et intégrée ». Il ajoute «Nous croyons que la consommation va continuer de croître à un rythme soutenu, sous-tendue par le développement économique élevé à travers le continent et que bien géré les sociétés opérant dans cet espace vont bénéficier de rendements exceptionnels.
Les exemples sont multiples, avec comme cible prioritaire le consommateur africain et le développement de marques : une chaîne de restauration rapide ou une entreprise de transformation du cacao vendant ses produits sous sa propre marque, un producteur de boissons gazeuses aromatisées ou encore un fabricant de biscuit, qui importe actuellement 50 % des produits qu’elle vend, mais veut les remplacer par ses propres produits.
Le fonds investira dans les pays politiquement et institutionnellement stables pour soutenir la croissance économique avec dans un premier temps comme cibles l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, le Maroc et le Nigeria. ”Dans cette liste, nous avons exclu des pays comme la Somalie. De nombreux investisseurs en Afrique ne saisissent pas bien que l’Afrique est dans une phase de progression et que des pays, comme la Somalie, sont autant une exception en Afrique que l’Afghanistan l’est en Asie.” Si la Côte d’Ivoire n’est pas sur la liste, elle n’en est pas pour autant exclue, selon Silk Invest
La société commercialisera le fonds à travers des organismes de financement du développement et de gestion de patrimoine ainsi qu’auprès des sociétés de private equity.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +