13 juin 2013 - 00:00 |

La campagne noix de cajou en retard en Guinée-Bissau

La mauvaise gestion du Fonds pour la promotion des produits agricoles en cause


(13/06/2013) La campagne de commercialisation de la noix de cajou, principale culture de rente de la Guinée- Bissau, reste plombée en dépit de la mise à la disposition des commerçants de FCFA 35 milliards, rapporte l’agence de presse chinoise Xinhua. Ces commerçants ont du mal à accéder à ce financement, obtenu de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest pour sauver une campagne qui devait commencer depuis plus d’un mois, «à cause du manque d’organisation de leurs sociétés qui remplissent les formalités relatives aux comptes annuels», indique le ministère des Finances.
Le gouvernement a déjà fourni FCFA 5 milliards comme fonds de garantie bancaire, afin de permettre aux intermédiaires, aux coopératives agricoles et aux femmes impliqués dans la filière de la noix de cajou, d’emprunter aux banques commerciales en vue de l’achat de ce produit stratégique pour l’économie nationale. Il a également relevé le prix de la noix de cajou, le portant à FCFA 210 le kilo afin de lutter notamment contre la fuite de la production vers le Sénégal voisin où elle est vendue à FCFA 300.
Mais, la Chambre de Commerce menace de paralyser les activités commerciales alléguant la mauvaise gestion, depuis trois ans, du Fonds pour la promotion des produits agricoles et l’industrialisation, qui doit aider au financement de la campagne. Son premier vice-président, Abel Incada, aurait accusé le gouvernement de détournement de l’argent de ce fonds, selon Xinhua.
Autorités politiques, les exportateurs, intermédiaires et banques commerciales multiplient les réunions pour trouver une solution de sortie d’une impasse qui pourrait être lourde de conséquences pour l’économie.
En 2011, le pays avait exporté un record d’environ 200 000 t de noix mais qui était retombé à 125 000 t en 2012, année perturbée par un coup d’Etat militaire. La plus grande partie des noix sont exportées en l’état brut, les capacités des petites unités de transformation ne dépassant pas 10% de la production totale du pays. La Guinée- Bissau est le cinquième producteur de noix de cajou du monde derrière l’Inde, la Côte-d’Ivoire, le Vietnam et le Brésil.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +