13 septembre 2021 - 18:58 |

Retour du coton au Mali avec une hausse de 382% des superficies cultivées

Après une année de boycott,  les cotonculteurs du Mali ont retrouvé la confiance et  sont retournés au champ cette campagne en cultivant une superficie de 795 000 hectares, en hausse de 382% ! En 2020/21, le Mali avait touché le fond avec  seulement 165 000 hectares emblavés (Lire : Chute considérable de la production de coton au Mali en 2020/21).

Avec une telle hausse,  stimulée en partie par une hausse de 12% du prix au producteur à FCFA 280 le kilo, la production de coton devrait grimper de 387% à 1,46 million de balles en 2021/22, estime le département américain de l’Agriculture (USDA). Le Mali retrouverait ainsi sa deuxième place de producteur africain, ravie l’année dernière par la Côte d’Ivoire.

Les exportations devraient également augmenter, stimulées également par une forte demande internationale, pour atteindre 1,43 million de balles, en hausse de 62%.

Le Burkina Faso voisin devrait aussi voir ses superficies de coton croître, de 10%, à 610 000 hectares. Le prix au producteur a été aussi valorisé à FCFA 270 le kilo contre FCFA 240 en 2020/21. Mais plusieurs obstacles se posent pour atteindre une  production, anticipée à 1,030 million de balles. En premier lieu la situation sécuritaire, en particulier dans l’Est du pays où opère la Société Cotonnière du Gourma (Socoma), la filiale de Géocoton. « De plus, les déficits pluviométriques en début de saison, couplés au retard dans la livraison d'engrais et d'insecticides, et à une baisse de la disponibilité de la main-d'œuvre – de plus en plus de jeunes travaillant maintenant dans l'extraction de l'or- ont empêché les agriculteurs de planter davantage. Environ 50 000 hectares n'ont pas été plantés, avec des réductions de superficie à Fasocoton de 7 000 ha, à Socom (13 000 ha) et Sofitex (30 000 ha) » souligne l’USDA.

Les exportations de coton en 2021/22 sont estimées à 1,0 million de balles, en baisse de 10 % par rapport à l'année précédente en raison des faibles stocks de report de l'année précédente.

La filière coton au Burkina Faso et au Mali

coton.png

Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +